1 min de lecture Olympique de Marseille

Marseille : "Certains joueurs choisissent leurs matches", dénonce Michel

L'entraîneur espagnol a avoué qu'il avait du mal à se faire à la "mentalité" française, mercredi 30 septembre, à la veille d'un match d'Europa League contre le Slovan Liberec.

Rémy Cabella et Michel à Marseille en août 2015.
Rémy Cabella et Michel à Marseille en août 2015.
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et AFP

Ça balance pas mal... à Marseille : sans citer de nom parmi son effectif, l'Espagnol Michel a déclaré que "certains joueurs qui prennent soin d'eux choisissent leurs matches pour ne pas trop se fatiguer", alors que l'OM joue en Coupe d'Europe jeudi 1er octobre, trois jours avant un choc en Ligue 1 sur la pelouse du PSG. "Une poignée de joueurs m'ont dit qu'ils étaient fatigués et proches de la blessure. Même si je m'étonne, je dois m'habituer", a poursuivi le successeur de l'Argentin Marcelo Bielsa.
"Quand il y a un gros match, type Ligue des champions ou celui de dimanche contre Paris, visiblement c'est une habitude, pas seulement ici à Marseille, pas seulement cette saison", a-t-il précisé. "Cela signifie aussi que je dois m'adapter et que je ne peux pas choisir la composition que je voulais. Je suis l'entraîneur, mais je ne peux pas tout expliquer".

Ma mentalité à moi, joueur, était de jouer tous les matches, ici ce n'est pas le cas

Michel, entraîneur de Marseille
Partager la citation

Michel "essaie de choisir la composition dont nous avons besoin, mais si des joueurs me disent qu'ils sont touchés, ou fatigués, et qu'ils préféreraient  se reposer... Des fois l'entraîneur a l'air fou lorsqu'il propose une équipe que vous (les journalistes, ndlr) n'attendiez pas, mais moi j'ai toutes les informations, les joueurs aussi, et nous faisons avec".

L'ex-étoile du Real Madrid "découvre la mentalité française, avec des joueurs qui choisissent leurs matches. Ma mentalité à moi, joueur, était de jouer tous les matches, ici ce n'est pas le cas. C'est une coutume", a-t-il ironisé. Envisage-t-il des sanctions contre les réfractaires ? "C'est une bonne question, a-t-il répondu, c'est pour cela que je dis que je dois m'habituer à la mentalité, avancer avec précaution. Mais rappelez-vous d'une chose: c'est toujours la faute de l'entraîneur, sauf quand on gagne !"  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Olympique de Marseille
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants