1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Ligue des champions : un Monaco prometteur domine les Young Boys de Berne
2 min de lecture

Ligue des champions : un Monaco prometteur domine les Young Boys de Berne

COMPTE-RENDU - L'AS Monaco s'est imposée 3-1 sur le terrain des Young Boys de Berne en tour préliminaire de Ligue des champions.

L'AS Monaco avait remporté le match aller 3-1 sur la pelouse des Young Boys de Berne
L'AS Monaco avait remporté le match aller 3-1 sur la pelouse des Young Boys de Berne
Crédit : FABRICE COFFRINI / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani

C'est finalement un Monaco avec seulement deux recrues qui s'est présenté au Stade de Suisse pour affronter les Young Boys de Berne et faire un grand pas vers la qualification en barrage de Ligue des champions. Cavaleiro et Pasalic étaient les uniques retouches malgré un recrutement estival pléthorique et très jeune. Et les jeunes promesses ont confirmé qu'elles pourraient bien être les belles surprises de cette saison pour l'ASM. Pourtant, sans doute plus en rythme avec deux journées de championnat dans les jambes, c'est Berne qui a tiré en premier. 

À la 35e Sulejmani slalomait et frappait des 25 mètres. Subasic captait la balle mais l'occasion montrait que si Monaco avait le ballon, les Youg Boys étaient plus saignants. 15 minutes plus tard, le même Sulejmani tentait encore sa chance du gauche, ça passait à côté des cages monégasques. L'ancien de l'Ajax se montrait intenable et percutant, posant parfois des problèmes à une défense à la recherche de son rythme en cette fin de mois de juillet.

Au retour des vestiaires il n'a fallu que 5 minutes aux Bernois avant de faire passer des sueurs froides à l'ASM. À la suite d'un long dégagement aérien, Kubo décochait une volée violente qui s'écrasa sur le poteau d'un Subasic surpris. Pourtant les attaques monégasques étaient bien construites mais les nombreux centres manquaient de repreneurs dans la surface. De plus, les coups de pieds arrêtés multiples n'étaient pas couronnés de succès. 

Du réalisme et une équipe libérée

À contrario les Young Boys étaient tranchants. Sur un centre de la droite, l'ancien parisien Guillaume Hoarau coupait la trajectoire seul au point de penalty, mais la balle piquée passait de très peu à côté. Monaco vivait une sale période. Et ça n'allait pas s'arranger. Dès la 62e minute Sulejmani se jetait sur une balle dans la surface, Subasic repoussait à bout portant, Kubo reprenait devant le but vide mais un sauvetage miraculeux de Raggi maintenant l'ASM dans le coup. 

À écouter aussi

Monaco ballotté, Monaco secoué, mais Monaco aux cages inviolées. Et quand ça ne sourit pas pour l'un, ça rigole pour l'autre. Centre côté droit de Fabinho pour son pendant côté gauche Kurzawa. La volée du latéral tricolore trouvait le soupirail de Mvogo à la 65e. Des airs de hold-up mais surtout la bonne affaire avec un but marqué à l'extérieur. 

Plein de réussite, Monaco allait enfoncer le clou. Guido Carillo, entré quelques minutes plus tôt, prolongeait de la tête un coup franc de Moutinho (73e). Le coup parfait croyait-on. 90 secondes plus tard, un centre suisse de la droite trouvait Nuzzolo pour le 2-1. Vous avez dit pas mal ? Le match devenait fou quand une minute plus tard Pasalic contrôlait la balle aux 18 mètres avant de l'envoyer sous la barre. On en était à 3-1 (75e)  et trois buts en trois minutes. Le club du Rocher a ensuite eu quelques occasions, mais le plus dur était fait. Le match retour, le 4 août à Monaco, est bien plus simplifié. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/