1 min de lecture Ligue des champions

Celtic-PSG : Paris en démonstration face à Glasgow pour son entrée en lice

REPLAY - Au terme d'une prestation aboutie, voire facile, les Parisiens ont remporté à Glasgow leur premier match de la phase de groupe de la Ligue des Champions (0-5).

Soir de Ligue des Champions
Ligue des champions : le PSG s'impose largement à Glasgow
Crédit Média : Sylvain Charley,Éric Silvestro,Bertrand Latour Crédit Image : FRANCK FIFE / AFP

Paris ne pouvait pas rêver meilleur scénario. Pour son entrée en lice en Ligue des Champions, à Glasgow contre le Celtic, les joueurs de la capitale n'ont pas douté. Emmenés par un trio offensif Neymar-Cavani-Mbappé en feu, ils ont rapidement ouvert le score par l'intermédiaire de leur joyau brésilien. Après un contre bien emmené par Rabiot, l'international français servait son nouveau coéquipier auriverde qui trompait le gardien du Celtic après un crochet sur le défenseur Anthony Ralston (0-1, 19e).

Lui aussi bien en jambes pour son premier match européen sous ses nouvelles couleurs, Kylian Mbappé n'a pas tardé à aggraver le score. Reprenant une frappe manquée de Cavani après un service de Neymar, le jeune néo-parisien envoyait le cuir au fond des filets écossais (0-2, 34e). 

Dernier membre du nouveau trident d'attaque francilien, Cavani finissait par prendre part à la fête quelques minutes plus tard. Alors que l'Uruguayen n'avait même pas le ballon, Simunovic l'accrochait, obligeant l'arbitre à sanctionner le défenseur fautif d'un carton jaune et à siffler le penalty, que Cavani transformait (0-3, 40e).

Le PSG envoie un message fort

Après une première période ultra-dominée par les rouge-et-bleu (72% de possession de balle), les hommes d'Unai Emery revenaient des vestiaires un peu moins conquérants, malgré quelques belles tentatives, notamment de Neymar (68e, 71e). Le Celtic, lui, affichait toujours de criantes lacunes, à l'image d'un but contre-son-camp du défenseur central Michael Lustig après un bon travail de Draxler côté droit (0-4, 83e). Cavani viendrait finalement clore le festival du PSG d'une superbe tête croisée si caractéristique du numéro 9.

Avec cette première victoire européenne, Paris met d'emblée la pression sur le Bayern Munich, son principal concurrent dans ce groupe B. Surtout, le vice-champion de France en est à 7 victoires en autant de rencontres, toutes compétitions confondues.

Rendez-vous sur l'article complet pour voir ce contenu

Voir l'article complet
La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés