3 min de lecture Ligue des champions

Ligue des Champions : PSG-Manchester City, un choc pétrolier pour deux évolutions opposées

DÉCRYPTAGE - Les deux formations, rachetées par des émirs du Golfe, ont connu une ascension diamétralement opposée, tant au niveau national qu'européen.

Peguy Luyindula face à Vincent Kompany et Stephen Ireland, le 3 décembre 2008
Peguy Luyindula face à Vincent Kompany et Stephen Ireland, le 3 décembre 2008 Crédit : ANDREW YATES / AFP
Thomas Duplan

Après avoir affronté à deux reprises le FC Barcelone et 3 fois consécutivement Chelsea, Paris se retrouve cette fois face à Manchester City en quarts de finale de la Ligue des Champions. Si les Skyblues effectuent une saison décevante en championnat (4e à 12 points du leader Leicester), ils comptent encore franchir un cap en Ligue des Champions, ayant atteint les quarts de finale de la compétition pour la première fois depuis l'arrivée des investisseurs d'Abu Dhabi en 2008. Mais même si Paris fait désormais figure d'épouvantail sur la scène continentale, il aurait tort de crier victoire trop tôt. La formation anglaise ne manque pas de talents individuels (Sergio Aguëro, David Silva, Yaya Touré, Raheem Sterling) et aura l'avantage d'évoluer à domicile au retour (12 avril) après une première manche au Parc des Princes (6 avril).

Si Paris et Manchester City ont tout les deux été racheté par des fonds d'investissement dopés à coup de pétrodollars, leur évolution n'a pas connu la même trajectoire. Arrivés en 2008, les nouveau propriétaires de l'autre club de Manchester veulent tout de suite montrer leur ambition de remporter la Premier League, en achetant la star brésilienne de l'époque, Robinho, pour 32,5 millions de livres. Malgré l'arrivée de toujours plus de renforts à chaque mercato, City a eu du mal à s'affirmer en championnat face à la concurrence du voisin United, Chelsea ou encore Arsenal. 

Des difficultés sur la scène européenne

Le PSG, de son coté, a très vite profité de la faiblesse de la Ligue 1 pour écraser le championnat. Après une première saison marquée par le remplacement d'Antoine Kombouaré par Carlo Ancelotti à l'hiver 2011/2012, alors que le club était leader, et le titre de champion de Montpellier, Paris a pris le pouvoir avec les arrivées de Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva lors de l'été 2012. En s'attachant les services de Leonardo comme directeur sportif, les grands noms sont vite arrivés du coté du club de la capitale. Avec 4 titres de champion de France d'affilée, qui peut aujourd'hui mettre fin à la domination parisienne en Ligue 1 ? En Ligue des Champions, Paris n'a pas encore réussi à dépasser le stade des quarts de finale. Les hommes de Laurent Blanc ont eu le malheur de tomber deux fois sur le FC Barcelone, gagnant de l'édition 2015, notamment. 

Pour Manchester City, le déclic interviendra en 2011, lorsque les hommes de Roberto Mancini, l’entraîneur de l'époque, remportent la FA Cup. C'est le premier trophée du club depuis 1976. La montée en puissance du club Citizen va se poursuivre avec son premier titre de champion d'Angleterre acquis dès la saison suivante, marquée notamment par une victoire humiliante 6-1 sur la pelouse de Manchester United. Les venues de Sergio Aguero ou encore Yaya Touré ne sont pas étrangères à ces succès. Mais si City a réussi à se faire un nom sur la scène nationale, les échecs successifs en Ligue des Champions auront raison de Roberto Mancini. Avec les arrivées successives de Ferran Soriano et Txiki Begiristain, anciens du FC Barcelone, au sein de l'organigramme du club, et de Manuel Pellegrini en tant qu’entraîneur, les propriétaires veulent afficher leurs ambitions en Ligue des Champions. Mais tout comme le PSG, c'est le Barca qui a mis fin aux parcours des Citizens en 2014 et 2015. 

Manchester City en fin de cycle

À lire aussi
Le 11 de départ de Lille à Valence le 5 novembre 2019 Ligue des champions
Lille : comment expliquer la mauvaise forme du LOSC

Paris possède à l'heure actuelle l'avantage de s'être "débarrassé" de la Ligue 1. Mais les troupes de Laurent Blanc vont connaitre un mois d'avril chargé. En plus des quarts de finale de la Ligue des Champions, ils doivent affronter Lorient en demi-finale de la Coupe de France et Lille en finale de la Coupe de la Ligue. Les Parisiens, désormais rompus à l'exercice, devront faire parler leur expérience face à un adversaire totalement novice à ce niveau.

Aujourd'hui, Manchester City est clairement une équipe en fin de cycle. On connait déjà le nom du successeur de Manuel Pellegrini, qui ne sera d'autre que Pep Guardiola. L'ancien coach du Barca est attendu comme celui qui fera définitivement passer le club dans une autre dimension, celle du Real Madrid et de Barcelone. Pour autant, les Parisiens doivent se méfier d'une équipe larguée en championnat et qui donnera certainement tout pour la coupe aux grandes oreilles. À son arrivée au Bayern, Pep Guardiola avait d'ailleurs remplacé un coach (Jupp Heynckes) qui venait tout juste d’être sacré en C1. Et si l’histoire se répétait ?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue des champions Paris Saint-Germain Manchester City
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants