3 min de lecture Ligue des champions

Ligue des champions : pourquoi le PSG ne doit pas s'enflammer

ÉCLAIRAGE - Le club de la capitale démarre sa compétition européenne avec une volonté affichée de victoire finale, en mai prochain à Kiev.

Kylian Mbappé et Edinson Cavani avec le PSG, le 15 septembre 2017
Crédit Image : Patrick HERTZOG / AFP

Objectif Champions League. Si le club parisien a toujours affiché ses envie de victoire sur la scène européenne, le Paris Saint-Germain n'a jamais réussi sa quête de la coupe aux grandes oreilles. Et l'élimination la saison dernière en 8es de finale par le FC Barcelone, au terme d'un match retour depuis historique, a semble-t-il poussé les Qataris à sortir le chéquier cet été.

Et le PSG n'a pas hésité à prendre des risques en attirant tour à tour Neymar, la superstar brésilienne, puis Kylian Mbappé, la nouvelle pépite du football français. Plus de 400 millions d'euros investis sur deux joueurs pour enfin remporter cette Ligue des champions qui se refuse toujours. Cela sera-t-il suffisant ? Le club a réussi à garder ces principaux joueurs malgré certaines velléités de départ et a réussi des transferts records pour franchir une nouvelle étape depuis l'arrivée des Qataris en 2011.


Au moment de retourner dans l'arène européenne pour la première journée de la phase de groupes, en Écosse face au Celtic Glasgow ce mardi 12 septembre, le PSG affiche une certaine confiance alors que Thiago Silva assure que la "remuntada" barcelonaise est désormais "oubliée". Attention tout de même à l'excès de zèle alors que le chemin jusqu'à Kiev, lieu de la prochaine finale en mai 2018, sera une nouvelle fois, et très certainement, semé d’embûches.

Le PSG parmi les gros, mais pas favori

Les "gros" européens, à l'image du Real Madrid, du FC Barcelone ou encore du Bayern Munich, font une nouvelle fois office d'épouvantails dans cette compétition reine. Si le PSG peut certainement rivaliser, pas sûr cependant que les hommes d'Unai Emery puissent afficher l'étiquette de favori face aux vieilles dynasties européennes. "Le Barça et le Real sont les favoris pour remporter la Ligue des champions", a de son côté assuré Massimiliani Allegri, entraîneur de la Juventus Turin, vice-championne d'Europe 2017.

Le capitaine parisien a même tempéré les ardeurs de certains en conférence de presse : "Je ne sais pas si nous sommes favoris ou pas, je ne me rends pas compte. Je sais juste que nous avons des joueurs avec beaucoup de qualité (...) Avec les joueurs qu'on a, il est clair que c'est la bonne année pour la Ligue des Champions. La remporter je ne sais pas, mais on va tout faire pour, évidemment", a-t-il lancé. 

Une attaque de feu, un banc encore limité

De plus, si le Paris Saint-Germain a flambé lors de ce mercato sur le plan offensif, aucun renfort de poids est venu suppléer le transfert de Blaise Matuidi à la Juve ou encore le prêt de Grzegorz Krychowiak à West Bromwich Albion notamment. Ainsi, dans un rôle assez défensif, seul Marco Verrati, Thiago Motta et Adrien Rabiot semblent avoir les épaules pour mener les débats dans l'entrejeu parisien même si, dans un style plus offensif, Javier Pastore ou encore Angel Di Maria pourraient redescendre d'un cran pour combler des trous.

Même constat en défense. Si Dani Alves et Yuri Berchiche sont venus renforcer l'effectif sur chaque côté, Unai Emery doit se contenter de trois défenseurs centraux de métier avec Thiago Silva, Marquinhos et Presnel Kimpembe. De quoi poser certaines questions... Quel joueur peut-être titularisé en cas de blessure ? De méforme ?

Malgré tout, après un pareil été, le droit à l'erreur demeure restreint pour les hommes de Nasser Al Khelaifi. Invaincu sur la scène nationale avec cinq victoires en autant de rencontres, le club parisien débute sa campagne européenne avec plein d'espoirs contre un Celtic Glasgow, privé de son attaquant vedette Moussa Dembélé. Dès ce mardi 12 septembre, les Parisiens devront donc frapper fort avant de monter en puissance pour prouver que le PSG de 2018 peut faire mieux que le PSG de 2017.

Rendez-vous sur l'article complet pour participer au sondage

Voir l'article complet
La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés