2 min de lecture Ligue des champions

Ligue des champions : le Barça s'impose en finale contre la Juventus

COMPTE-RENDU - Rakitic, Suarez et Neymar ont permis au Barça de s'imposer en finale de la Ligue des champions contre la Juve, le 6 juin 2015 à Berlin.

Le FC Barcelone célèbre sa victoire en Ligue des champions face à la Juventus, le 6 juin 2015
Le FC Barcelone célèbre sa victoire en Ligue des champions face à la Juventus, le 6 juin 2015 Crédit : OLIVER LANG / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

La Juventus n'aura donc pas réussi à déjouer tous les pronostics malgré l'espoir offert par Morata. Grâce à Rakitic, Suarez et Neymar, le FC Barcelone s'est imposé en finale de la Ligue des champions sur le score de 3-1, samedi 6 juin à Berlin. Un match largement dominé par les coéquipiers de Lionel Messi face à une équipe de Turin un ton en-dessous techniquement.

Au vu des qualités du redoutable trio offensif du club blaugrana (120 buts cette saison pour Messi, Suarez et Neymar), la question n'était pas de savoir si la défense de la Juventus, amoindrie par la blessure de Chiellini, allait craquer ou non. Mais plutôt à quel moment le couperet allait tomber. La réponse n'a pas tardé. Il n'a fallu que quatre minutes au Barça pour marquer et prendre l'avantage. Sur sa première action offensive, il a fait un condensé de ce qu'il a l'habitude de produire avec son coach Luis Enrique. Un jeu à la fois court, patient et long, parfois à une touche de balle, a permis à Iniesta d'offrir sur un plateau le but à Rakitic dans la surface

Messi fait basculer le match

La suite du premier quart d'heure est presque à sens unique pour le champion d'Espagne. Gianluigi Buffon, bombardé de frappes, sauve même son équipe de la correctionnelle d'un réflexe de la main face à Daniel Alves. Souvent proche de la rupture, la Juventus d'un Pogba peu en vue dans l'ensemble a toutefois su résister à l'orage pour aller de l'avant et mettre en alerte le gardien adverse sur ses quelques contre-attaques tant attendues. La surface semblait souvent être une forteresse imprenable. Les cinq dernières minutes ont cependant rappelé aux tifosi qu'il ne manquait que quelques mètres de précision aux Catalans pour doubler la mise.

Si, au retour des vestiaires, les Bianconeri ont été particulièrement sevrés de ballons face à des Barcelonais cherchant à tout prix à relancer de derrière, ils en ont profité pour déployer un pressing intense sur les défenseurs. Et ça a payé. Une récupération haute de Lichtsteiner lui permet de centrer, Tevez reprend d'abord mais bute sur Ter Stegen. Pas Morata (55e). Critiqué en début de saison pour son prix d'achat (20 millions d'euros), c'est déjà lui qui avait qualifié la Juve pour la finale et qui lui donne cette fois une nouvelle opportunité de remporter sa troisième C1.

À lire aussi
Pedreo Miguel Pauleta au Parc des Princes le 6 mars 2018 Paris Saint-Germain
VIDÉO - PSG : Pauleta profite de "Tout le Sport" pour demander à Cavani de rester

Mais face au FC Barcelone, Lionel Messi peut à tout moment trouver la faille dans un dispositif tactique et faire basculer la rencontre. Comme lors de la demie aller face au Bayern Munich, c'est son génie qui a fait la différence. Longtemps transparent, l'Argentin a remonté de sa patte gauche toute la moitié de terrain adverse balle au pied pour décocher une frappe obligeant Buffon à repousser dans les pieds de Suarez (68e). La Juve a tenté de réagir, mais il était trop tard. Neymar, frustré par un but refusé auparavant, a même pu enfoncer le clou (90e+7), assurant ainsi au Barça de devenir un club cinq étoiles.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue des champions FC Barcelone Juventus Turin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants