2 min de lecture Ligue des champions

Ligue des champions féminine : Lyon décroche son 3e sacre face à Wolfsburg

COMPTE-RENDU - Finaliste de la compétition pour la cinquième fois de son histoire, l'Olympique Lyonnais s'est imposé aux tirs au but face à Wolfsburg, à Reggio d'Émilie.

L'attaquante lyonnaise Ada Hegerberg célébrant son but en finale de la Ligue des champions féminine, lors de Wolfsburg-OL le 26 mai 2016
L'attaquante lyonnaise Ada Hegerberg célébrant son but en finale de la Ligue des champions féminine, lors de Wolfsburg-OL le 26 mai 2016
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

L'Olympique Lyonnais aura eu bien du mal à décrocher sa troisième couronne européenne. Champion de France incontesté et incontestable sur le plan national, le club rhodanien s'est imposé aux tirs au but face à Wolfsburg (1-1 ap, 3-4 aux tab) en finale de la Ligue des champions féminine, jeudi 26 mai à Reggio Emilia (Italie). L'équipe française référence en matière de football féminin remporte ainsi cette compétition pour la troisième fois de son histoire, après les deux premiers sacres consécutifs en 2011 et 2012 et les désillusions de 2010 et 2013.

Qualifiées en finale après avoir humilié le Paris Saint-Germain en demi-finale (7-0 à l'aller, 1-0 au retour), les Lyonnaises ont rapidement pris les devants au score. Sans surprise, c'est la redoutable attaquante norvégienne Ada Hegerberg (33 réalisations en championnat, 13 en Ligue des champions) qui a inscrit l'unique but de la rencontre, à la 12e minute, sur un centre en retrait dévastateur de sa coéquipière allemande Pauline Bremer.

Égalisation à deux minutes de la fin

Avec une équipe titulaire composée de 8 internationales françaises, l'OL a su dominer son sujet jusque dans le dernier quart d'heure du temps réglementaire. À plusieurs reprises, les joueuses de Gérard Prêcheur n'étaient pas loin de se mettre à l'abri en faisant le break. Les supporters des Gones n'oublieront pas de si vite cette lointaine frappe flottante de Louisa Nécib, sur le point de quitter le club, qui a bien failli envoyer le ballon en pleine lucarne (67e).

Mais en ne concrétisant pas leurs nombreux tirs, les "Fenottes" ont fini par s'exposer au retour en grâce des Allemandes. Obligées de reculer face à la pression de leurs anciennes coéquipières Elise Bussaglia et Lara Dickenmann, les Lyonnaises ont fini par craquer à la 88e minute, punies par un but d'Alexandra Popp qui a su profiter d'une mauvaise sortie de la gardienne Sarah Bouhaddi et de la fébrilité défensive de Griedge Mbock.

À lire aussi
Pedreo Miguel Pauleta au Parc des Princes le 6 mars 2018 Paris Saint-Germain
VIDÉO - PSG : Pauleta profite de "Tout le Sport" pour demander à Cavani de rester

Avec cette égalisation synonyme de prolongation, les spectateurs ont pu assister à une demi-heure supplémentaire particulièrement animée avec des occasions franches de part et d'autre du terrain. Mais c'est donc finalement aux tirs au but que le sort de la finale s'est joué. Après un premier tir arrêté d'Ada Hegerberg, les Lyonnaises ne sont pas passées loin de la correctionnelle mais ont pu bénéficier de l'arrêt de Sarah Bouhaddi sur la tentative de Fischer pour revenir à égalité dans cette séance. Et c'est finalement la Japonaise Saki Kumagai qui, d'un tir placé, a pu offrir à Lyon sa victoire tant espérée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue des champions Olympique Lyonnais Mondial féminin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants