1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Ligue des Champions : ces clubs français éliminés en barrages
5 min de lecture

Ligue des Champions : ces clubs français éliminés en barrages

Ce 28 juillet, l'AS Monaco entre en lice en tour préliminaire de Ligue des Champions contre les Young Boys de Berne. Si l'adversaire paraît modeste, les Monégasques devront se méfier d'une étape qui a déjà stoppé l'aventure européenne de nombreux clubs français.

L'an passé, en 2014-15, les Lillois de Pape Souaré s'étaient inclinés contre le FC Porto
L'an passé, en 2014-15, les Lillois de Pape Souaré s'étaient inclinés contre le FC Porto
Crédit : MIGUEL RIOPA / AFP
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet

Depuis la saison 1994-95 et la qualification facile du Paris Saint-Germain face aux Hongrois du Vaci FC, c'est devenu une habitude. Chaque année ou presque, un club français doit passer par un voire deux tours préliminaires pour accéder plus haut niveau européen, la Ligue des Champions. 

Si le bilan reste encore largement positif avec 13 qualifications pour six éliminations seulement, le nouveau format auquel sont soumises les équipes françaises depuis trois saisons rend l'accession à la phase finale de plus en plus ardue. Pour preuve, le football tricolore reste sur deux déconvenues avec les éliminations de Lyon et Lille.

1998-99 : Metz tombe contre des amateurs finlandais

À l'été 1998, comme le reste de la France du foot qui fête encore son titre de championne du monde, le FC Metz est plein d'espoir. La saison précédente, les Grenats et leur pépite, Robert Pirès, ont réussi la plus belle année de l'histoire du club, terminant seconds de première division, seulement devancés à la différence de buts par le RC Lens. 

Pourtant, les Mosellans vont très vite déchanter. Sans Pirès, parti à Marseille après le triomphe du Stade de France, ni les cadres Rigobert Song et Jocelyn Blanchard, ils ne parviennent pas à prendre la mesure des modestes Finlandais du HJK Helsinki. Vaincus 1-0 à l'extérieur au match aller, les Messins ne réussissent à renverser le score à domicile. Au terme d'un match terriblement pauvre bien que disputé contre un onze d'amateurs, ils n'obtiennent qu'un match nul (1-1) et tombent sans les honneurs sur leur pelouse de Saint-Symphorien. 

En 1998-99, les Messins de Vladan Lukic sont tombés contre des amateurs finlandais
En 1998-99, les Messins de Vladan Lukic sont tombés contre des amateurs finlandais
Crédit : FRANCK FIFE / AFP

1999-00 : désastre slovène pour l'OL

À écouter aussi

C'est sans doute l'une des blessures les plus vives du football tricolore mais aussi une déroute fondatrice pour un effectif qui dominera par la suite l'Hexagone pendant une décennie. Pour la première fois de son histoire, l'Olympique Lyonnais gagne le droit le disputer la Ligue des Champions, ou presque. Pour y parvenir il "suffit" de vaincre les Slovènes de Maribor en tour préliminaire. 

Une mission apparemment simple qui se transformera rapidement en désastre. Vaincus à l'aller comme au retour (1-0 puis 2-0), les Lyonnais dilapident leur très belle saison précédente en championnat et doivent se contenter d'un parcours raté en Coupe de l'UEFA. Heureusement pour la glorieuse génération rhodanienne, elle aura le temps de rattraper cet échec par la suite.

2005-06 : précédent douloureux pour l'ASM

C'était il y a 10 ans. En ce mois d'août 2005, l'AS Monaco doit aller chercher sa qualification pour la phase finale de Ligue des Champions contre les Espagnols du Bétis Séville. Les joueurs de la Principauté sont sûrs de leurs forces. Ils se sont tirés du piège du tour préliminaire la saison précédente contre le ND Gorica, viennent de terminer à la troisième place en championnat et possèdent un effectif de grande qualité mené par le gourou de la finale européenne de 2004, Didier Deschamps

Après une défaite (1-0) au match aller, tout se complique. D'autant que l'ASM encaisse un but d'emblée au retour, disputé à Louis II. Malgré un beau retour dans le match, impossible de faire mieux qu'un match nul (2-2), la faute au réalisme espagnol. Quelque jours plus tard, Didier Deschamps quittera le navire et le club terminera la saison dans le ventre mou du championnat, en 10e position. Aucun doute que les Monégasques auront à cœur de faire oublier ce malencontreux précédent cette année. 

En 2005-2006, les Monégasque Adebayor et Kapo chutent contre les Espagnols du Bétis Séville
En 2005-2006, les Monégasque Adebayor et Kapo chutent contre les Espagnols du Bétis Séville
Crédit : PASCAL GUYOT / AFP

2007-08 : Pas d'exploit pour Toulouse

À l'orée de la saison 2007-08, le Téfécé vit en plein rêve. Après des années de galère en Ligue 2 et même en National, les Hauts-Garonnais ont réussi une saison parfaite, terminant même sur le podium de Ligue 1 pour la deuxième fois seulement de son histoire, obtenant donc de fait le droit de défier un cador européen pour espérer participer à la plus belle des coupes d'Europe. 

Alors quand le tirage au sort offre le finaliste sortant de la C1, le grand Liverpool, aux Pitchounes, impossible de ne pas rêver à un exploit immense. Après avoir opposé une belle résistance aux Reds à la maison (défaite 1-0), le TFC sera pourtant trop faible à l'extérieur malgré une composition résolument offensive. Résultat : une défaite cinglante 4-0. Les Toulousains auront toutefois fait de leur mieux. 

D'ailleurs, pas de regret à avoir pour les Violets : les Anglais étaient simplement trop forts pour la quasi-totalité des équipes du Continent. Ils termineront leur saison par une demi-finale au couteau perdue contre leurs compatriotes de Chelsea quand Toulouse ne se sauvera que de deux petits points en championnat. 

2013-14 : Lyon ne fait pas le poids

La France et son fameux coefficient UEFA. En 2013-2014, pour la première fois de l'histoire des tours préliminaires, une équipe française doit passer par deux barrages successifs si elle veut rejoindre la phase finale de la LDC. C'est aux Lyonnais de s'y coller. Si tout se passe bien contre les Grasshopper Zurich, avec deux victoires tranquilles, ils doivent ensuite retrouver une équipe d'un tout autre calibre, la Real Sociedad. 

Évitant pourtant l'AC Milan et surtout Arsenal au tirage, les Gones croient en leurs chances de qualification. La double confrontation les ramènera brutalement à la réalité. Après deux défaites (deux fois 2-0) et surtout une impuissance chronique face à la vitesse des Espagnols et aux exploits techniques d'Antoine Griezmann, originaire de la région lyonnaise, l'OL sort de la compétition sans avoir vu les poules. Une élimination précoce qui sera pourtant suivie d'un beau parcours en Ligue Europa, où les joueurs de Jean-Michel Aulas n'abdiqueront que de justesse en quart de finale face à la Juventus Turin. 

2014-15 : Porto trop fort pour le LOSC

Pour la deuxième année consécutive, la France n'aura que deux représentants en phase finale de Ligue des Champions, la faute à une nouvelle élimination en tour préliminaire, celle du LOSC cette fois. Pour leur premier affrontement, les Lillois sortent sans trembler les Grasshopper Zurich (encore), grâce notamment à une belle victoire (2-0) en Suisse à l'aller. 

Mais au dernier tour, c'est une fois de plus un poids lourd européen que les Français doivent affronter, le FC Porto en l'occurrence. Futurs quarts de finalistes de la compétition, sortis uniquement par un Bayern Munich sur son nuage au retour, les Portugais croquent les Dogues sans ménagement, leur infligeant deux défaites sèches (1-0 et 2-0). 

Pour la troisième année consécutive, avec ce Monaco-Berne, le football français retrouve donc son voisin suisse en troisième tour préliminaire de Ligue des Champions. Mais si la confrontation paraît dans les cordes du quart de finaliste de l'an passé, c'est peut-être au tour suivant, quand il faudra probablement affronter Manchester United, Valence ou encore la Lazio de Rome que le retour tant attendu d'un troisième club français en phase de poules se jouera. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/