4 min de lecture Ligue 2

Ligue 2 : les clubs de la région parisienne en force

Trois clubs quasiment voisins prennent part à la saison qui débute ce vendredi 31 juillet : l'habituée US Créteil, et deux revenants, le Red Star et le Paris FC.

L'attaquant du Red Star, Hameur Bouazza, à l'occasion d'un match de Coupe contre Saint-Étienne
L'attaquant du Red Star, Hameur Bouazza, à l'occasion d'un match de Coupe contre Saint-Étienne Crédit : FRANCK FIFE / AFP
PaulGuyonnet
Paul Guyonnet
Journaliste RTL

C'est un vieux serpent de mer du football français, une question qui revient sans cesse et provoque inlassablement des débats interminables : peut-il, doit-il, y aura-t-il bientôt un second club majeur à Paris ou en région parisienne ? À l'instar de Milan, Rome, Londres, Barcelone, Madrid et tant d'autres villes européens d'importance, la capitale française aura-t-elle un jour une deuxième équipe stable au plus haut niveau ? 

Malgré un incroyable vivier et des centaines de milliers de licenciés, jamais la région n'a vu émerger de second club d'importance. Créteil subsiste depuis des années dans le ventre mou de la deuxième division quand ce n'est pas à l'étage inférieur, la gloire du Stade Français et du Racing s'est totalement étiolée, le Paris FC et le Red Star ont longtemps erré au niveau amateur. Pourtant, au printemps 2015, ces deux dernières équipes ont obtenu de haute lutte leur remontée en Ligue 2. 

Résultat : la saison 2015-16 qui s'ouvre ce vendredi 31 juillet se jouera avec trois clubs tous proches géographiquement au deuxième échelon national. Et quoi de mieux pour une première journée que d'offrir d'emblée un derby francilien entre le Red Star et l'US Créteil, symbole de ce renouveau du football régional qui devrait marquer cette nouvelle année en deuxième division. 

À lire aussi
Ajaccio-Toulouse le 23 mai 2018 le journal
Le journal de 6h30 : Toulouse surclasse Ajaccio et entrevoit le maintien

Le Red Star, en vert et contre tous

Ce devait être le grand retour de l'un des clubs les plus emblématiques du football français, celui fondé par l'inventeur de la Coupe du monde, Jules Rimet, ce n'aura été que palabres et débats. Forts d'une fin de saison 2014-15 en trombe, les joueurs du Red Star ont glorieusement obtenu sur le terrain la remontée du club en Ligue 2, plus de quinze ans après, mais leur fête a été gâchée : "l'étoile rouge" n'évoluera pas dans son antique Stade Bauer et devra même se déplacer à Beauvais pour "recevoir" ses adversaires. 

Un parcours aller-retour de 156 kilomètres qui devrait rebuter une bonne partie des supporters. Pourtant, et même ajouté au changement d'entraîneur, ce contrecoup est loin d'avoir freiné le club dans ses envies de grandeur. Avec toujours dans ses rangs les héros de la montée, comme le meneur de jeu Naïm Sliti, le meilleur buteur de National Kévin Lefaix ou le portier Vincent Planté, l'ossature est solide et s'est bien renforcée. 

>
Le match de la montée en Ligue 2 du Red Star

Invaincu en préparation (cinq victoires et un nul), le club audonien a fait venir un habitué de la Ligue 1, le latéral Lloyd Palun, un jeune prometteur et titré en club comme en sélection chez les espoirs, Younès Kaabouni (prêté par Bordeaux) et un milieu expérimenté, Kévin Diaz. Un effectif solide et tout à fait capable de concurrencer les autres écuries. 

Reste maintenant à savoir comment l'équipe se comportera loin de sa chaude antre de Bauer et surtout contre des équipes parfaitement rodées au professionnalisme, au jeu traditionnellement rugueux de la deuxième division ainsi qu'aux discussions extra-sportives qui ont parasité la dernière saison et qui pourraient bien reprendre. En clair, le Red Star saura-t-il grandir sans perdre son âme ? 

Le Paris FC, une ascension à poursuivre

Si le Red Star a attendu un peu plus de quinze ans avant de retrouver les divisions professionnelles, que dire du Paris FC ? Grâce à un match nul à Orléans, en mai dernier, le club a validé son retour en deuxième division... trente-deux ans après l'avoir quittée. Objectif annoncé depuis de nombreuses saison, cette remontée est venue concrétiser le projet le plus ambitieux des trois clubs franciliens de Ligue 2. 

Grâce au soutien d'un géant économique, Vinci, le club est peut-être le moins connu des trois mais il jouit de forces considérables. Si son stade Charléty de 20.000 places risque bien de sonner un peu creux, le PFC commence petit à petit à se construire une base de supporters, avec environ un millier d'abonnés au moment de la reprise. 

>
La joie des joueurs du Paris FC avec leurs supporters une fois la montée en poche Durée : |

Grâce à cette situation enviée, des recrues qui connaissent comme leur poche cette rude deuxième division, et qui ont même goûté au niveau supérieur ont été séduites par le projet du seul des trois clubs à résider dans les murs de Paris. L'ancien portier de Caen et Brest, Alexis Thébaux, le défenseur haïtien passé par Nantes, Jean-Jacques Pierre, les milieux Romain Grange et Boncundji Ca, tous ont choisi le promu pour poursuivre leur carrière quand des poids lourds de L2 les convoitaient. Et mis à côté des hommes de base du PFC, comme l'emblématique attaquant Richard Socrier ou de Christian Kinkela, l'ensemble aura fière allure. 

Il est de coutume ces dernières années qu'un promu de National enchaîne avec une montée en Ligue 1 (Istres, Évian-Thonon-Gaillard ou encore le Gazélec d'Ajaccio cette année). Les bleu et blanc du 13e arrondissement peuvent légitimement nourrir de belles ambitions. 

L'US Créteil, franchir un palier

Depuis la fin des années 1980, c'est toujours la même rengaine du côté de Créteil, toujours l'éternel second. Comme géographiquement, le club reste dans l'ombre du géant parisien tout proche, oscillant entre la deuxième et la troisième division, sans jamais vraiment croire à mieux. Pourtant, avec l'arrivée d'une nouvelle concurrence locale en L2, les Cristolliens risquent fort de ne plus avoir le choix : il va falloir progresser pour ne pas passer derrière d'ambitieux voisins. 

Pour preuve : pendant que les deux promus réussissaient à attirer des joueurs confirmés, l'USCL a dû se contenter des miettes, perdant sa (très) solide paire de milieux défensifs sans recruter de gros poissons. Malgré son avantage de l'expérience, Créteil devrait donc lutter une fois de plus pour bien figurer

À 38 ans, Jean-Michel Lesage a rempilé avec les Béliers de l'US Créteil
À 38 ans, Jean-Michel Lesage a rempilé avec les Béliers de l'US Créteil Crédit : THOMAS BREGARDIS / AFP

Mais contrairement au Red Star et au PFC, c'est bien là l'objectif de l'USCL, forcément limitée par son statut de club familial. Pour ne pas se brûler les ailes, le club du Val-de-Marne essayera avant tout de conserver une situation financière saine et si possible de faire quelques coups, se laissant peut-être même aller à regarder vers la première partie de tableau. Un résultat qu'il n'a plus obtenu depuis dix ans et une huitième place finale, le meilleur du club. 

Comme chaque saison, l'Île-de-France espérera donc voir l'un de ses représentants rejoindre le grand Paris Saint-Germain dans l'élite du football tricolore. Sans doute faudra-t-il laisser un peu temps aux nouvelles places fortes franciliennes de grandir à leur rythme.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 2 Red Star Créteil
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779267730
Ligue 2 : les clubs de la région parisienne en force
Ligue 2 : les clubs de la région parisienne en force
Trois clubs quasiment voisins prennent part à la saison qui débute ce vendredi 31 juillet : l'habituée US Créteil, et deux revenants, le Red Star et le Paris FC.
https://www.rtl.fr/sport/football/ligue-2-les-clubs-de-la-region-parisienne-en-force-7779267730
2015-07-31 11:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Xu3BVzqtRQJNHozPOHNMFw/330v220-2/online/image/2015/0730/7779269040_l-attaquant-du-red-star-hameur-bouazza-a-l-occasion-d-un-match-de-coupe-contre-saint-etienne.jpg