3 min de lecture Ligue 1 Conforama

PSG : les chiffres à retenir de la claque reçue à Monaco

DÉCRYPTAGE - Quasiment invincible la saison dernière, Paris a reçu une leçon et encaissé trois buts dimanche 28 août lors du premier choc depuis la reprise.

Blaise Matuidi à la lutte avec Djibril Sidibé le 28 août 2016
Blaise Matuidi à la lutte avec Djibril Sidibé le 28 août 2016 Crédit : VALERY HACHE / AFP
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Ce n'est pas encore cette saison que le Paris Saint-Germain restera invaincu durant les 38 journées que compte la Ligue 1. Le quadruple champion de France en titre est tombé dès la 3e rencontre de cet exercice 2016-2017, dépassé par Monaco (3-1) dans tous les domaines, dimanche 28 août au stade Louis-II. D'Edinson Cavani, auteur de la réduction du score (63e) mais encore très maladroit, à David Luiz, emprunté et fautif sur un penalty, le PSG d'Unai Emery a souffert de la comparaison avec l'ASM de Leonardo Jardim, Djibril Sidibé et Tiémoué Bakayoko.
Des buts de Joao Moutinho (19e) et Fabinho (45e+2) ont sanctionné la première période apathique des joueurs du club de la capitale, avant un but contre son camp de Serge Aurier (80e) sur un contre. Les Monégasques pointent à la 2e place du classement, à égalité parfaite avec Guingamp (1er au nombre de cartons jaunes, 4 contre 8). Nice compte également 7 points mais une moins bonne différence de buts (+2 contre +3). Paris est 5e avec 6 unités.

Paris invaincu durant 27 journées l'an passé

La saison dernière, le Paris de Laurent Blanc avait survolé les débats durant 27 journées, chassant le record d'invincibilité en Ligue 1, celui du FC Nantes de 1994-1995 (32 matches sans défaite), voire l'épopée de l'Arsenal de 2003-2004, en Angleterre. Lyon y avait mis fin le 28 février (2-1), avant que Monaco, trois journées plus tard, ne vienne s'imposer au Parc des Princes (0-2) pour la première fois depuis mai 2014. 

Ce succès monégasque lors du premier choc de la saison 2016-2017 contraste avec la facilité des Parisiens il y a quasiment un an jour pour jour en Principauté (succès 3-0 avec des débuts très convaincants d'Angel Di Maria). Il confirme aussi que l'ASM est l'adversaire le plus coriace du PSG ces dernières saisons (4 victoires et 8 nuls avant et après la claque du 30 août 2015).

À lire aussi
Adil Rami au duel avec Nolan Roux lors du match OM-Guingamp le 16 septembre Ligue 1 Conforama
Marseille-Guingamp : l'OM flambe en fin de match, l'En Avant reste bloqué à zéro

Trois buts encaissé, une première depuis mars 2015

À défaut d'avoir effacé Nantes des tablettes, Paris s'était octroyé en mai dernier un record appartenant à Marseille, celui du plus petit nombre de buts encaissés : 19 contre 21. Seuls Bordeaux, Lyon et Monaco avaient pu lui en marquer deux au cours d'un même match en championnat. Avant les Monégasques, les Girondins étaient les derniers a l'avoir fait à trois reprises (3-2 le 15 mars 2015, lors du fameux "pays de merde" de Zlatan Ibrahimovic).

6 tirs au but, plus faible total depuis 2013

L'un des autres chiffres marquants de la soirée renvoie à il y a près de trois ans. Avant les 6 tirs tentés au stade Louis-II par les Parisiens (seulement 2 cadrés, par Cavani), il fallait remonter au 6 octobre 2013 pour voir un total plus faible : 4, lors d'un succès au Stade Vélodrome de Marseille (1-2). Oui, Zlatan Ibrahimovic, dont l'absence se fait ressentir toujours plus à chaque journée, avait offert la victoire au PSG ce soir-là, sur penalty.

David Luiz encore fautif, Fabinho à 100% de réussite

Si Edinson Cavani, malgré son premier but de la saison, concentre regards et interrogations sur sa capacité à prendre la succession du Suédois, un autre homme est pointé du doigt en cette fin août : David Luiz. Le défenseur central brésilien a concédé deux penaltys lors de ses neuf derniers matches de championnat (à chaque fois contre Monaco). C'est autant que lors des 126 précédents en Ligue 1 et en Premier League avec Chelsea. Marquinhos, sur le banc dimanche 28 août, sait que son heure est proche pour verrouiller la charnière avec Thiago Silva, lorsque le capitaine sera rétabli (hanche).

Le dernier chiffre pour illustrer ce Monaco-PSG et l'efficacité monégasque concerne aussi un Brésilien. En trompant Kevin Trapp sans trembler, le milieu de terrain Fabinho a porté sa série victorieuse dans l'exercice à 12. Rien qu'en août, il en a inscrit 2 en Ligue 1 comme en Ligue des champions. Monaco lui doit en partie sa place en phase de poules de la "grande" Coupe d'Europe. Cette armé lui permettra peut-être également de conquérir un premier titre de champion de France depuis la saison 1999-2000.

L1-3e journée : résultats et classement

Vendredi 26 août :
Marseille - Lorient : 2-0
                   
Samedi 27 août :
Dijon - Lyon : 4-2
Nice - Lille : 1-1
Nancy - Guingamp : 0-2
Caen - Bastia : 2-0
Montpellier- Rennes : 1-1
Metz - Angers : 2-0
                   
Dimanche 28 août :
Bordeaux - Nantes : 1-0
Saint-Étienne - Toulouse : 0-0
Monaco - PSG : 3-1

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Conforama AS Monaco Paris Saint-Germain
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784641735
PSG : les chiffres à retenir de la claque reçue à Monaco
PSG : les chiffres à retenir de la claque reçue à Monaco
DÉCRYPTAGE - Quasiment invincible la saison dernière, Paris a reçu une leçon et encaissé trois buts dimanche 28 août lors du premier choc depuis la reprise.
https://www.rtl.fr/sport/football/ligue-1-psg-les-chiffres-a-retenir-de-la-claque-recue-a-monaco-7784641735
2016-08-29 13:06:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/0BFKsXf5OUS3Qb2DthQQdA/330v220-2/online/image/2016/0829/7784641961_blaise-matuidi-a-la-lutte-avec-djibril-sidibe-le-28-aout-2016.jpg