1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Ligue 1 : le PSG s'impose à Lille sans briller et sans forcer
2 min de lecture

Ligue 1 : le PSG s'impose à Lille sans briller et sans forcer

COMPTE-RENDU - Le Paris Saint-Germain s'est imposé logiquement 1-0 sur le terrain de Lille

Le PSG a assuré lors du premier match de la saison
Le PSG a assuré lors du premier match de la saison
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani

Certes le démarrage du PSG en 2015/2016 ne laissera pas un souvenir impérissable. Mais l'histoire gardera aussi que le Paris Saint-Germain version QSI a gagné pour la première fois lors d'une première journée. Est-ce un signe que cette équipe est encore plus forte, encore plus mûre, avec encore plus de maîtrise ? Seul l'avenir le dira. Mais après la démonstration face à Lyon lors du Trophée des champions, cette victoire sans forcer face à Lille démontre que pour la première fois de l'ère Laurent Blanc, le groupe arrive avec une préparation digne de ce nom. 

Au début du match, le LOSC semblait vouloir bousculer son adversaire, en pressant haut et en mettant de l'impact. Un pari osé mais qui a été bien souvent payant pour les audacieux qui ont renoncé à attendre une équipe qui aime avoir le ballon. Une option qui a failli payer lorsque Boufal donnait en retrait pour Guirassy, dont le plat du pied était contré par Thiago Silva (9e). Intensité et pressing, la patte Hervé Renard était présente et provoquait même un rebondissement. Obligé d'intervenir deux fois, Adrien Rabiot se montrait maladroit et récoltait deux cartons jaunes en 5 minutes (23e et 28e). Paris allait jouer à 10 pendant une heure. 

Lille a tenté, mais le PSG a géré pour assurer l'essentiel

Lille osait, mais il manque encore un talent capable de faire la différence dans les 30 derniers mètres. Boufal montrait de belles capacités mais c'est encore tendre contre l'ogre de la Ligue 1. Surtout, la charnière Luiz-Silva se montrait en jambes et solide pour tuer dans l’œuf les approches un peu trop ambitieuses. En attaque, le trio Cavani-Lucas-Pastore combinait bien mais manquait d'efficacité dans les dernières passes. À la pause, le PSG paraissait supérieur, même à 10, mais perturbé par un adversaire qui mettait en hargne ce qui manquait en talent.  

La deuxième période allait montrer un Paris moins flamboyant mais sûr de sa force. L'entrée de Thiago Motta, à la place d'un Pastore en plein travail athlétique, offrait plus de maîtrise, et c'est sur un enchaînement plein axe limpide que le champion de France a fait la différence. Lucas s'appuyait sur Cavani, qui remisait sur Matuidi avant que l'international français ne lance le premier nommé. Le Brésilien effaçait Enyeama pour ouvrir le score (57e).

À lire aussi

Dès lors, Lille tentait encore de mettre du rythme, mais les Dogues étaient trop peu habiles et manquaient d'un finisseur pour inquiéter Kevin Trapp. Le gardien allemand n'a pas eu d'arrêt compliqué à gérer, et le PSG ramassait trois points. La saison passée, Paris avait connu un début poussif, le forçant à s'employer en championnat, et laissant des plumes en vue des joutes printanières et continentales. Pour le moment, l'opus 2015/2016 part sur d'autres bases. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/