1 min de lecture Sport

Ligue 1 : l'OM définitivement sur la bonne voie ?

L'Olympique de Marseille, remonté en six semaines de la 20e à la 8e place de Ligue 1, s'est offert une trêve internationale sereine avant des rendez-vous décisifs en battant dimanche au petit trot une équipe de Nice malheureuse.

Lanterne rouge: il faut se pincer pour y croire, mais c'est bien à cette 20e et dernière place qu'était tombé l'OM au soir de la 6e journée, après un revers net et sans bavure (0-2) à Lyon.

Sept matches plus tard, au rythme de 2,1 points pris par rencontre, le vice-champion de France a retrouvé une cadence un peu plus en conformité avec ses ambitions et son train de vie.

Cinq jours après un bon résultat nul à Arsenal en Ligue des champions (0-0), la manière a certes laissé à désirer contre les Azuréens, mais l'OM a au moins eu le mérite de sortir vainqueur du genre de traquenard dans lequel il trébuchait en début de saison.

Le match face au PSG en ligne de mire

Profitant d'une chance qui lui sourit enfin (Nice a touché deux fois la barre), d'un Mandanda de nouveau décisif (duel remporté face à Dja Djédjé à la 83e) et d'une efficacité maximum, l'équipe peut préparer au mieux une semaine qui s'apparente à un véritable "steeple chase" au sortir de la trêve, avec pour commencer un déplacement à Montpellier (14e journée, 19 novembre), l'actuel deuxième de la Ligue 1.

L'OM recevra ensuite Olympiakos, avec comme enjeu une possible qualification directe pour les 8e de finale de la C1, avant d'accueillir (le 26 novembre) le Paris SG pour un "classico" qui prend cette année d'autant plus de hauteur que les Parisiens, leaders avec trois points d'avance, réalisent un parcours de champions.  
  
Un trêve internationale bien au chaud

"Lors des quinze derniers jours, on a rétabli une situation qui était compliquée", a commenté dimanche Didier Deschamps. "Maintenant, des joueurs (sept au total, ndlr) vont partir en sélection, j'espère que certains vont revenir plus vite que prévu, à savoir Nkoulou et Diawara", qui ont de petits soucis physiques.

"Il va falloir maintenant récupérer et travailler car après, avec Montpellier, Olympiakos et le PSG, ce sera une semaine importante. Là on savoure, car la dernière trêve était moins agréable", a ajouté un entraîneur soulagé.

Anigo : "On a mangé notre pain noir"

Pour le directeur sportif José Anigo, "cette coupure de 15 jours va faire du bien. Il y a encore d'autres séries qui arrivent mais le capital points que l'on prend est une bonne chose".

Profitant des faux pas de ses rivaux du haut de tableau, l'OM, qui il y a peu regardait plutôt dans le rétroviseur pour s'extirper de la zone de turbulences, peut maintenant espérer réintégrer le peloton des "Européens", à six points du troisième Lille et cinq du quatrième, Lyon.

"On va arriver à se retrouver dans les places européennes, ce qui était l'objectif initial", a ajouté Anigo sur la chaîne OMtv. "On a mangé notre pain noir au début, maintenant ça y est, c'est lancé et il faut que ça continue", a encore estimé le directeur sportif pour qui "rien n'est encore joué dans ce championnat".

Lire la suite
Sport Ligue 1 Conforama Olympique de Marseille
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants