3 min de lecture Ligue 1 Conforama

Ligue 1 : ces équipes qui devront se méfier de la relégation

PRÉSENTATION - La saison de Ligue 1 débutera le 8 août 2014, avec 20 équipes prêtes à en découdre, quel que soit l'objectif fixé.

Antoine Kombouaré aura une entame de saison compliquée à Lens
Antoine Kombouaré aura une entame de saison compliquée à Lens Crédit : DENIS CHARLET / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Des mois de préparation, des semaines de labeur et voici la Ligue 1 qui pointe son nez pour une saison 2014/2015 des plus indécises. Si le PSG se présente encore en super favori, les accessits devraient faire l'objet d'une lutte acharnée à tous les étages, dans un championnat où chaque place vaut son pesant de droits TV. Ligue des champions, Ligue europa, ventre-mou ou maintien, chaque club a son objectif en tête. 

Pour le premier volet de cette présentation de la Ligue 1, une fois n'est pas coutume, honneur aux équipes qui tenteront de sauver leur place parmi l'élite. Entre les rescapés de la saison passée et les promus de la Ligue 2 ou encore une saison cauchemar d'un club qui espérait plus, il faudra forcément avoir 3 équipes dans la "charrette".

Où en est le RC Lens ?

Un propriétaire milliardaire, un budget prévu au départ à hauteur de 48 millions d'euros, qui l'aurait placé dans le Top 8 du domaine en Ligue 1, le retour du RC Lens parmi l'élite s'annonçait tout en douceur. Deux mois après l'accession, le tableau est bien plus sombre. La Direction nationale du contrôle de gestion a invalidé le budget prévisionnel et annulé la montée du club, avant qu'un appel ne réintègre le Racing. Entre temps, Antoine Kombouaré avait refusé de diriger la préparation de ses troupes, et aucune recrue n'est venue du côté de la Gaillette. 

Pire, Areola (Bastia) et Tisserand (Toulouse) sont allés chercher plus d'assurances ailleurs, et la masse salariale du club sera strictement encadrée par les instances. Le budget est repassé à 38 millions et l'entraîneur a repris ses fonctions 10 jours avant le premier match. Dernière chose, Bollaert étant en travaux, Lens jouera ses matches à domicile à Amiens. Le début de saison risque d'être chaotique. 

Ces promus pourraient échapper à l'ascenseur

À lire aussi
Des policiers encadrent des supporters de Marseille le 25 octobre 2018 Ligue 1 Conforama
Lille-OM : des bagarres entre supporters en marge de la rencontre

Deux clubs historiques de la première division seront de retour en Ligue 1, et auront pour premier objectif d'y rester. Le FC Metz, champion de Ligue 2 en titre, entamera sa 58ème saison dans l'élite 6 ans après l'avoir quittée et après une double montée en 2 ans depuis le National (3e division). Avec 25 millions de budget, le recrutement est à base de joueurs libres, de prêts et de "coups" à tenter. Si le buteur Diafra Sakho est conservé, et si Saint-Symphorien reste une forteresse, le collectif d'Albert Cartier pourrait avoir sa carte à jouer. 

L'autre promu de cette Ligue 1 est un habitué de la navette. Depuis 20013/2004, le Stade Malherbe de Caen a pris l'ascenseur 6 fois dans un sens ou dans l'autre, et essaiera de ne pas faire honneur à cette statistique. Pour ce faire, l'équipe de Ligue 2 a été renforcée intelligemment par des joueurs expérimentés. Rémi Vercoutre (Lyon) et Julien Féret (Rennes) sont venus se relancer sous les ordres de Patrice Garande. Avec un budget de 27 millions, Caen devra maintenir les recettes de la saison passée. Meilleur attaque de L2, 3e équipe à domicile et 3e à l'extérieur. Il n'est pas impossible que cette équipe fasse un gros début de championnat pour vitre se mettre à l'abri

Les habitués de la lutte des classes

En Ligue 1, il y a aussi des équipes qui se contentent très bien bien de multiplier les saisons en luttant pour le maintien, moins par manque d'ambition que par manque de moyens. Évian-Thonon-Gaillard pourrait bien devoir lutter jusqu'au bout, comme la saison passée, pour terminer hors de la zone rouge. Pour remplacer Kevin Bérigaud, parti à Montpellier, Giani Bruno est venu de Lille. Un choix à l'image du recrutement des Haut-Savoyards, obligés de tenter des paris avec moins de 30 millions de budget (entre 26 et 28). Le club a pour lui l'habitude de la tension qu'implique le bas de tableau, mais à force de passer près du couperet on finit par ne plus l'éviter. La saison de tous les dangers. 

Autre équipe qui a échappé de peu à la Ligue 2, l'En-Avant Guingamp, dont la victoire en Coupe de France a peut être masqué les difficultés à rester en L1. D'autant que si le très bon début de saison passée a finalement sauvé les Bretons, celui de 2014-2015 nécessitera de gérer les matchs de Ligue Europa, sans avoir un effectif étoffé en conséquence. L'un des plus petits budgets de Ligue 1 (25 millions) devra conserver sa solidité au Stade du Roudourou, et un collectif bien bâti par Jocelyn Gourvennec. Mais attention à ne pas tout perdre à cause de l'ivresse des soirées européennes. 

Concours de pronostics
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Conforama Metz Guingamp
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants