1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Lens : "l'Azerbaïdjan est la seule piste possible", affirme Kanner
2 min de lecture

Lens : "l'Azerbaïdjan est la seule piste possible", affirme Kanner

Le ministre des Sports a affirmé que "l'État d'Azerbaïdjan" était la "seule piste possible" pour aider Lens après la défaillance de l'actionnaire majoritaire du club.

Le ministre des Sports Patrick Kanner (archives)
Le ministre des Sports Patrick Kanner (archives)
Crédit : AFP / BERTRAND GUAY
La rédaction numérique de RTL & AFP

Après la défaillance de l'actionnaire majoritaire de Lens, Hafiz Mammadov, seul "l'État d'Azerbaïdjan" peut sauver le club. C'est ce qu'a affirmé le ministre des Sports Patrick Kanner lors d'une visite du chantier du stade Bollaert-Delelis ce vendredi 28 novembre. "Hafiz Mammadov ne peut plus financer le projet du RC Lens, c'est une certitude", a estimé Patrick Kanner. 

"C'est donc à l'Etat d'Azerbaïdjan d'assurer le relais, c'est la seule piste possible. C'est un financement aléatoire mais indispensable", a-t-il poursuivi. "L'Etat français n'est pas là pour soutenir un club ou un président mais pour jouer son rôle de facilitateur dans ce dossier, c'est purement de la diplomatie sportive. L'état d'Azerbaïdjan est tout de même sponsor maillot du club et des choses ont été annoncées par le passé. Alors que chacun prenne ses responsabilités. Mais si l'Etat azerbaïdjanais accompagne le club sur le plan financier, ce sera uniquement sur le court-terme", a ajouté le ministre.

"Espoir" du président du club

Le président lensois Gervais Martel a consenti ce même jour à s'exprimer sur la situation de son club. "On est dans le dur partout, aussi bien sur le plan sportif que financier. Mais on n'est pas largué, il reste de l'espoir. On va trouver une solution dans les jours qui viennent et l'Etat azéri assurera le relais. Le ministre vous l'a dit et l'Etat d'Azerbaïdjan a validé mon communiqué, nous sommes partenaires", a-t-il assuré.

Le RCL, qui devait passer jeudi devant la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG), le gendarme financier du foot français, avait demandé et obtenu le report de son audition. Martel devait se rendre au siège de la Fédération française de football (FFF) pour y présenter la preuve du versement de 4 millions d'euros de la part de Hafiz Mammadov, somme qui devait permettre la levée de l'interdiction de recrutement prononcée début août par la DNCG.

À lire aussi

Or, si 1,5 million d'euros est bien arrivé sur les comptes du club, la demande de report d'audition laisse supposer que la somme restante (2,5 M) n'a toujours pas été versée. Lens, actuellement dernier de L1 avec 11 points en 14 journées, avait été interdit d'accession en L1 à deux reprises par la DNCG en juillet, faute de garanties financières suffisantes, avant d'obtenir gain de cause auprès du Comité national olympique et sportif français (CNOSF).

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/