1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. La Ligue 1 fait un premier pas vers la vidéo
2 min de lecture

La Ligue 1 fait un premier pas vers la vidéo

La technologie sur la ligne de but entrera en vigueur en début de saison prochaine en Ligue 1, a annoncé jeudi Frédéric Thiriez, président de la Ligue de football professionnel (LFP).

La techonologie de la ligne de but avait été utilisée lors du Mondial 2014 au Brésil pour juger un but français
La techonologie de la ligne de but avait été utilisée lors du Mondial 2014 au Brésil pour juger un but français
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Julien Absalon & AFP

Il n'y aura plus de polémique la saison prochaine en Ligue 1 pour savoir si un ballon a complètement franchi la ligne de but ou non. Frédéric Thiriez, le président de la Ligue de football professionnel (LFP), a annoncé que la technologie sur la ligne de but sera utilisée dans les stades du championnat de France de football à partir de la saison 2015-2016.

"C'est une décision unanime de notre conseil d'administration. Il faut désormais établir un cahier des charges, consulter les deux principaux opérateurs; l'Anglais Hawkeye et l'Allemand GoalControl. Cela sera entièrement financé et supervisé par la Ligue", a-t-il déclaré jeudi 16 avril à la sortie du conseil d'administration de la Ligue.

Utilisée pour la première fois dans une compétition majeure lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil, la "goal-line technology" avait permis aux arbitres de France-Honduras d'accorder le but du 2-0 aux Bleus. 

La polémique Ocampos

Le système utilisé au Brésil, la "GoalControl", se base sur l'utilisation de 14 caméras installées dans chaque stade pour suivre en trois dimensions le parcours du ballon et détecter électroniquement si le ballon a franchi entièrement la ligne blanche, auquel cas un signal est envoyé sur la montre de l'arbitre central.

Après l'essai concluant lors du Mondial brésilien, le championnat d'Angleterre avait également décidé de mettre en place la technologie sur la ligne de but en utilisant le "HawkEye", qui se base également sur des caméras à haute vitesse. Comme la France, l'Allemagne et l'Italie ont d'ores et déjà annoncé l'entrée en vigueur de la GLT en début de saison prochaine.

À écouter aussi

Jusqu'à présent, les dirigeants du football français avaient toujours jugé que le coût du dispositif était prohibitif au regard du faible nombre de litiges (200.000 à 300.000 euros par stade). Mais, alors que les prix ont baissé selon Thiriez, la LFP a peut-être changé d'avis après la dernière polémique survenue lors de "l'Olympico" entre Lyon et Marseille (0-0), le 15 mars, où un but de l'ailier marseillais Lucas Ocampos n'avait pas été accordé alors que le ballon avait roulé sur la ligne.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/