1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Karim Benzema : sa mise à l'écart pour l'Euro 2016 est-elle un "délit de sale gueule" ?
2 min de lecture

Karim Benzema : sa mise à l'écart pour l'Euro 2016 est-elle un "délit de sale gueule" ?

REPLAY - Une décision qui fait suite à la mise en examen de l'attaquant dans l'affaire de la "sextape".

Karim Benzema à l'entraînement avec le Real Madrid en avril 2015
Karim Benzema à l'entraînement avec le Real Madrid en avril 2015
Crédit : AFP/P.P.Marcou
On refait le Monde du 13/04/16
00:34:57
micros
La rédaction numérique de RTL

Karim Benzema n'est pas sélectionné pour l'Euro 2016. L'annonce a été faite par l'attaquant lui-même sur son compte Twitter : "Malheureusement pour moi et pour tous ceux qui m'ont toujours soutenu et supporté. Je ne serai pas sélectionné pour notre Euro en France...". Une décision qui fait suite à sa mise en examen dans l'affaire de la "sextape" de Mathieu Valbuena. La Fédération Française de Football se justifie en évoquant "la capacité des joueurs à œuvrer dans le sens de l'unité et au sein et autour du groupe". 

La première réaction de l'avocat de Karim Benzema, maître Dupont-Moretti est de dénoncer une affaire politique en assurant que c'est loin d'être terminé. Pour Philippe Bailly, "la Fédération tente de se refaire une virginité à peu de frais. Mettre le devoir d'exemplarité au cœur du monde du football est étonnant." Le conseiller en communication se demande ce qui justifie une telle décision alors que Franck Ribéry dans l'affaire Zahia n'avait pas été suspendu. "À ce stade, il est présumé innocent et on lui interdit de jouer. La vraie raison c'est que Manuel Valls a donné le ton en disant que Karim Benzema ne méritait pas d'être en bleu. Je ne trouve pas cela bien et je regrette son absence " estime Roland Cayrol. 

Pour Jean-Luc Mano "Il y a un aspect politique évident dans cette décision mais on ne peut pas demander au président ou au Premier ministre de ne pas se mêler des affaires du football alors qu'ils doivent être présents à tous les matchs et se montrer patriotes concernant notre équipe nationale." Ivan Rioufol abonde également dans ce sens : "Karim Benzema n'est pas exemplaire et il y a une réelle nécessité de mettre le holà dans les dérives qui existent dans l'univers du football."

On refait le monde avec :
- Jean-Luc Mano, conseiller en communication
- Ivan Rioufol, éditorialiste au Figaro
- Philippe Bailly, conseiller en communication
- Roland Cayrol, politologue

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire