3 min de lecture Ligue des champions

L'AS Monaco arrache sa qualification face à Manchester City

COMPTE-RENDU - Le club de la Principauté s'est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions après sa victoire à domicile (3-1).

La joie des joueurs de l'AS Monaco contre Manchester City
La joie des joueurs de l'AS Monaco contre Manchester City Crédit : Pascal GUYOT / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Il y aura bien un représentant de la Ligue 1 en quarts de finale de la Ligue des champions. Une semaine après le fiasco historique du Paris Saint-Germain sur la pelouse du FC Barcelone, l'AS Monaco a pu compter sur ses jeunes talents pour éliminer Manchester City, mercredi 15 mars. Le club de la Principauté a su refaire son retard devant son public et s'imposer sur le score de 3-1. Un résultat qui lui permet, après la folle défaite subie au match aller (5-3), de bénéficier de la règle du plus grand nombre de buts à l'extérieur. Son prochain adversaire sera connu lors du tirage au sort de vendredi. Ce sera l'une de ces équipes : le FC Barcelone, le Real Madrid, l'Atlético de Madrid, le Borussia Dortmund, le Bayern Munich, la Juventus et Leicester.

Contraints à s'imposer par au moins deux buts d'écart, et privés de leur attaquant vedette Radamel Falcao, les hommes de Leonardo Jardim parviennent à prendre d'entrée de jeu le contrôle des débats. La bataille du milieu tourne à leur avantage, leur permettant de mettre la pression sur une défense mancunienne dont la fébrilité affiche un contraste saisissant avec le talent des atouts offensifs. Dès la 7e minute, le gardien Willy Caballero doit faire une première parade décisive sur une frappe puissante de Kylian Mbappé. Ce n'est que partie remise. Sur l'action suivante, après une percée côté gauche de Benjamin Mendy, Bernardo Silva reprend un tir repoussé et sert Kylian Mbappé d'un centre fort. À deux pas de la ligne blanche, le prodige âgé de seulement 18 ans n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets pour inscrire son 11e but en autant de matches consécutifs. (8e, 1-0).

L'ouverture du score n'appelle toutefois aucune révolte chez les Anglais. Monaco continue de dérouler sa partition, en atteste une frappe dangereuse de Valère Germain (17e). Puis sur un bon décalage de Thomas Lemar, Benjamin Mendy, candidat de plus en plus crédible pour une place chez les Bleus, délivre un splendide centre à ras de terre et au cordeau à hauteur du point de penalty. Fabinho déboule et fusille le gardien adverse. (29e, 2-0). Le reste de la première période est à sens unique, Manchester City n'y arrive toujours pas. À la mi-temps, les chiffres sont incontestables : les Citizens n'affichent aucun tir au compteur.

Un deuxième période compliquée

Au retour des vestiaires, tout change. Revigorés, les joueurs de Pep Guardiola confisquent le ballon. Entre la 45e et 65e, moment où Danijel Subasic remporte un duel crucial face à Sergio Aguero, City affiche une possession de 77%. À force de subir, Monaco craque. Une longue ouverture de Kevin De Bruyne vers l'aile droite permet à Raheem Sterling de décocher une frappe dangereuse. Le portier du Rocher repousse mais l'international allemand Leroy Sané est là pour reprendre et réduire l'écart (70e, 2-1). À cet instant, l'ASM est éliminée. Mais elle trouve les ressources des grandes équipes. Six minutes plus tard, Thomas Lemar envoie le ballon dans la boîte sur son coup franc lointain. Tiémoué Bakayoko, démarqué, met un puissant coup de casque imparable. Monaco est à nouveau qualifié. (77e, 3-1) 

À lire aussi
Le 11 de départ de Lille à Valence le 5 novembre 2019 Ligue des champions
Lille : comment expliquer la mauvaise forme du LOSC

Cette fois, pas de place pour un ascenseur émotionnel. Avec une défense concentrée, l'ASM préserve le score sans trop se faire peur. Au coup de sifflet final, Louis-II peut exulter comme rarement. Seul ombre au tableau : Tiémoué Bakayoko, suspendu, ne pourra accompagner ses partenaires lors du quart de finale aller qui aura lieu le 11 ou 12 avril. Quant aux Mancuniens, ils reviennent deux ans en arrière, époque où les huitièmes semblaient constituer un plafond de verre. Pour Pep Guardiola, arrivé l'été dernier de l'autre côté de la Manche, l'échec est d'autant plus cuisant qu'il n'a jamais été éliminé sitôt de la compétition dans sa jeune carrière d'entraîneur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue des champions AS Monaco Manchester City
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants