2 min de lecture Ligue 1 Conforama

Kylian Mbappé, des surnoms qui en disent long

PORTRAIT - Le jeune attaquant de 18 ans va devenir le joueur français le plus cher de l'histoire du football, en quittant l'AS Monaco pour le Paris Saint-Germain.

L'Homme du jour
Kylian Mbappé, des surnoms qui en disent long
Crédit Média : Isabelle Choquet Crédit Image : SASCHA SCHUERMANN / AFP

Il s'est déjà fait un nom. Mais pour le comprendre, il faut plutôt s'intéresser à ses surnoms. Kylian Mbappé, futur joueur du Paris Saint-Germain, en a quelques-uns. Il est d'abord "le Prince de Bondy" : ce n'est pas vraiment un kid des cités, mais plutôt un enfant du sport. Il est tombé dedans quand il était tout petit : son papa est un ancien footballeur et éducateur au club local, sa maman est une ex-handballeuse.

Elle est enceinte quand l'équipe de France 98 devient championne du monde. Le petit Kylian est né sous une bonne étoile, celle du maillot bleu. Petit, Zidane est son idole. Pour lui ressembler, il demande même une tonsure à son coiffeur. Sa mère met son veto. Son rêve de gosse, c'est déjà la Ligue des Champions. Il s'endort le soir en regardant une copie du trophée qui décore sa chambre.

Son coéquipier monégasque Jemerson l'a aussi surnommé "Bip-Bip", comme l'oiseau supersonique du dessin animé, toujours poursuivi par Vil Coyote. Cela se tient : rapide, il l'est en effet sur le terrain mais aussi dans sa progression. Clairefontaine à 12 ans, Monaco à 15, les Bleus à 18... Entre temps, il a dit non au Real Madrid et non à Manchester City. Mbappé sait ce qu'il veut et surtout ce qu'il ne veut pas. Et pourtant, il n'a pas d'agent, un fait rarissime dans le foot professionnel. Pour l'heure, ce sont ses parents qui veillent sur lui, avec l'aide d'un cabinet d'avocats.

Un môme rafraîchissant

Pas de rancœur à la Benzema, pas d'états d'âme à la Ben Arfa... On le compare à Thierry Henry, qui l'a d'ailleurs adoubé, notamment pour son intelligence du jeu. Éric Cantona a osé une autre comparaison, avec Emmanuel Macron. Star en moins d'un an et capable de jouer à droite comme à gauche.

À Clairefontaine, centre d'entraînement des Bleus, on l'appelait "El Bébé". Depuis, il est devenu "Casse-bonbon", un autre personnage de dessin animé issu des Razmokets, ces mouflets en couche-culotte échappés de la crèche. C'est vrai que c'est un môme, Kylian Mbappé. Pas bien grand, pas bien gros, les épaules en dedans et les pieds en canard... C'est aussi un accro à FIFA sur sa console qui doit se faire conduire à l'entraînement, faute de permis. Et puis, il est connu pour être un chambreur à tendance espiègle.

C'est peut-être ça, le plus petit plus de Kylian Mbappé : une certaine fraîcheur. C'est un enfant heureux de jouer. Plus tout à fait innocent, vu son itinéraire, mais pas encore trop gâté.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés