2 min de lecture Équipe de France de football

France-Espagne : le recours réussi à la vidéo ne fait pas taire les débats

REPLAY - ÉCLAIRAGE - Efficace sur deux situations de hors jeu mardi 28 mars, l'assistance vidéo pour l'arbitre le sera-t-elle aussi pour juger de la validité d'un penalty ?

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
RTL Midi du 29 mars 2017 Crédit Image : Capture d'écran TF1 | Crédit Média : Vincent Parizot,Christelle Rebière | Durée : | Date :
La page de l'émission
Philippe Sanfourche
Philippe Sanfourche et Gregory Fortune

1-0 pour les partisans de l'arbitrage assisté par la vidéo. Utilisé pour la première fois en France mardi 28 mars, à l'occasion du match France-Espagne (0-2), le recours à la technologie et aux images a permis à l'arbitre de la rencontre, l'Allemand Felix Zwayer, de refuser à juste titre un but aux Bleus et de valider le deuxième des Espagnols. Autrement dit, sans la preuve par l'image, le score aurait peut-être été de 1-1. Justice a été rendue aux Ibériques.

Le dispositif est encore en phase de test, et si la preuve paraît irréfutable, tous les débats ne sont certainement pas clos. Premier point, ce décorticage par l'image, cette quête du "zéro erreur", pourrait vite conduire à un jeu excessivement haché. L'arbitre se défaussant désormais sur la vidéo pour ne pas se tromper, le risque est de voir un nombre incalculable de buts accordés dans un premier temps avant d'être invalidés par la vidéo.

Bruno Derrien, ancien arbitre international désormais consultant pour RTL a "le sentiment que ça déresponsabilise totalement les arbitres assistants. Si aujourd'hui j'étais assistant, je ne lèverais plus mon drapeau sur les attaques. J'attendrais que la vidéo vienne à mon secours. Je pense qu'il est trop tôt pour tirer des enseignements définitifs. Il faudra voir plus tard, quand il y aura des actions litigieuses dans la surface de réparation. Est-ce que ça a été une aide ou pas ? On fera le bilan dans un an".

Seulement deux faits de jeu très similaires tranchés

Sur la pelouse du Stade de France, il est vrai que seulement deux faits de jeu très similaires ont été tranchés. Hors jeu ou pas hors jeu ? Mais quid de la faute litigieuse sur un penalty, jugée par un arbitre de terrain, plus deux arbitres vidéos, donc trois visions différentes, trois interprétations potentiellement contradictoires ? Au final, la décision risque d’être bien plus longue à tomber. Et surtout toujours aussi contestable.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Équipe de France de football Match amical
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants