2 min de lecture Match amical

France-Danemark : les Bleus repartent de l'avant

COMPTE-RENDU - Les Bleus se sont imposés 2-0 dimanche à Saint-Étienne grâce à des buts de Lacazette et Giroud.

Olivier Giroud à la lutte avec Simon Kjaer, le 29 mars 2015
Olivier Giroud à la lutte avec Simon Kjaer, le 29 mars 2015
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Il ne fallait pas "s'habituer à perdre", dixit Didier Deschamps. Le message a été entendu. Trois jours après la déception face au Brésil, l'équipe de France a retrouvé le sourire face au Danemark (2-0) avec des buts signés Alexandre Lacazette et Olivier Giroud, dimanche 29 mars. Le prochain rendez-vous pour les Bleus aura lieu le 7 juin prochain, face à la Belgique.

Au cours de la rencontre, les Français ont délivré deux prestations bien distinctes, d'abord plaisante puis bien plus poussive après la mi-temps. Au coup d'envoi, c'est une équipe largement remaniée qui était alignée. Sept changements étaient à dénombrer par rapport au dernier match. Les Lyonnais Christophe Jallet et Alexandre Lacazette ont notamment fait leur entrée dans le onze. Des titularisations qui leur ont valu de copieux sifflets de la part du public stéphanois du Stade Geoffroy-Guichard. 

Un quatuor offensif très mobile

L'actuel meilleur buteur de la Ligue 1 (23 réalisations) a toutefois brillamment répondu à ses détracteurs en ouvrant le score à la 14e minute. Sur une action collective audacieuse dans la surface danoise, impliquant également Antoine Griezmann et Dimitri Payet, Alexandre Lacazette reprend un ballon repoussé tant bien que mal par le gardien Schmeichel. Il inscrit alors son premier but sous les couleurs tricolores.

Dans l'ensemble de la première période, la France a mis le pied sur le ballon. La défense n'a concèdé sa première occasion qu'à quelques instants de la pause, sur un centre-tir finissant sa course sur le montant droit de Ruffier (44e). Devant, le quatuor offensif s'est montré à son avantage. Lacazette et Griezmann, très mobiles, ont beaucoup permuté sur les côtés. Payet, positionné en numéro 10, s'est distingué avec de bonnes inspirations à une touche de balle. Giroud, aligné en pointe, s'est montré précieux dans les derniers mètres. Il a fini par s'illustrer à la 39e minute, après une belle perforation de Geoffrey Kondogbia, passeur décisif.

Avantage aux Danois après la pause

À lire aussi
Des supporters algériens lors de la CAN 2019 équipe de France de football
Équipe de France : vers un match contre l'Algérie en 2020 ?

Au retour des vestiaires, la suite est en revanche bien moins glorieuse pour les Bleus. Les Danois reprennent du poil de la bête et s'offrent un peu plus de temps de possession de balle. Ce retournement de situation aurait pu se concrétiser peu après l'heure de jeu sans deux arrêts précieux de Stéphane Ruffier, troisième portier de la sélection dans la hiérarchie, sur des frappes d'Eriksen (64e) et Bendtner (65e).

Côté Français, les nombreux remplacements ne favorisent pas la mise en place d'un jeu cohérent. Nabil Fekir, entré en jeu pour honorer une deuxième sélection, a bien tenté de mettre un coup de fouet à l'attaque des Bleus. En vain. La seule véritable occasion française de la deuxième période n'intervient finalement qu'à la 84e sur une double frappe de Laurent Koscielny à la retombée d'un corner. Mais le ballon finit hors cadre et laisse le score intact, à 2-0.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Match amical Équipe de France de football Danemark
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants