1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Football : la vidéo, c'est peut-être pour bientôt
2 min de lecture

Football : la vidéo, c'est peut-être pour bientôt

L'instance chargée de faire évoluer les règles du football a recommandé le recours à la vidéo jeudi 7 janvier. Ses membres préconisent des tests rapides avec des fédérations.

Football : un arbitre place le ballon sur le terrain (illustration).
Football : un arbitre place le ballon sur le terrain (illustration).
Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Nicolas Ledain & AFP

Le Board fait souffler un vent de fraîcheur sur le football en relançant l'idée d'inclure la vidéo dans l'arsenal à disposition des arbitres pour prendre leur décision sur le rectangle vert. Cette instance réunie pour la première fois en 1882 rassemble des représentants de la FIFA et de fédérations britanniques et a pour mission de gérer les règles du football et de les faire évoluer. Jeudi 7 janvier, ses directeurs "ont fortement recommandé la mise en place d'expérimentations" concernant la vidéo.

Les premiers essais pourraient avoir lieu assez rapidement puisque le Board a pour habitude de se réunir deux fois par an et c'est lors de sa première session annuelle que les nouvelles règles à apporter sont votées. La prochaine réunion de l'instance étant prévue du 4 au 6 mars à Cardiff, des expérimentations pourraient être menées dès cette année. Il ne s'agit pas pour l'instant d'une décision définitive mais d'essais et selon le Board, "de nombreuses fédérations et organisateurs de compétitions ont déjà montré leur intérêt pour ces tests".

Un vieux débat

Le Board a souvent été critiqué pour son conservatisme, il fait pourtant preuve là de modernité sur cette question qui divise le monde du ballon rond depuis plusieurs années. Michel Platini a toujours refusé d'en entendre parler mais le Français va avoir du mal à peser dans le débat puisqu'il a annoncé jeudi 7 janvier qu'il ne serait pas candidat à la présidence de la FIFA suite à sa suspension par la commission d'éthique de la fédération. L'un des arguments qu'il défendait était que les décisions arbitrales se fondent sur une notion d'interprétation qui échappe à l'arbitre central avec l'apparition de la vidéo. L'autre écueil est que l'appel aux images risque de ralentir le rythme des matchs en multipliant les temps-morts. Cette critique est d'ailleurs parfois entendue dans le rugby qui a pourtant instauré la vidéo depuis le début des années 2000.

Le débat va sans doute reprendre de plus belle dans les mois à venir avec les premiers essais de cette technologie. Si le Board décide d'inscrire le recours à la vidéo dans les règles du football, les fédérations membres de la FIFA seront obligées de le proposer aux arbitres.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.