2 min de lecture Valenciennes

Foot, politique, business : Jean-Louis Borloo, un homme aux multiples casquettes

DÉCRYPTAGE - En dépit de sa longue carrière politique, Jean-Louis Borloo n'a jamais lâché des yeux le football. C'est par ce domaine qu'il réapparaît sur la scène publique.

Jean-Louis Borloo célèbre le titre de champion de France de Ligue 2 de Valenciennes, en 2006.
Jean-Louis Borloo célèbre le titre de champion de France de Ligue 2 de Valenciennes, en 2006.
Héloïse Leussier
Héloïse Leussier
Journaliste RTL

Jean-Louis Borloo reprend du service, côté foot. Il a investi dans le redressement du club de Valenciennes et sera le président d'une holding qui contrôlera le club, a-t-on appris vendredi 11 juillet. 

L'ancien ministre, qui s'était récemment retiré de la politique en raison de ses problèmes de santé, revient donc à ses premières amours. Un choix qui démontre à quel point il a toujours multiplié les casquettes, ne se cantonnant jamais à un seul domaine d'activité.

Un avocat d'affaire spécialiste des cas désespérés

Les entreprises en difficultés, ça le connait. Jean-Louis Borloo est entré dans la vie active en tant qu'avocat d'affaires, après des études de droit.

Spécialisé dans les liquidations, reprises et fusion-acquisitions, son cabinet deviendra rapidement  l'un des plus grands de sa profession. Dans les années 80, le business de Jean-Louis Borloo est florissant. On le compare souvent à son ami Bernard Tapie, lui-même président d'un club de foot.

Artisan du développement du foot valenciennois

À lire aussi
Le défenseur central français du RB Leipzig Dayot Upamecano équipe de France de football
Équipe de France : qui est Dayot Upamecano, sélectionné pour la première fois ?

C'est au club de Valenciennes que Jean-Louis Borloo doit la découverte de la région Nord, et son envie de rentrer en politique. En 1986, il se voit proposer la présidence du club de Valenciennes, où il avait traité quelques dossiers en tant qu'avocat. Il accepte le challenge. Comme l'ami Tapie à Marseille avec l'OM.

Déjà, son penchant pour les questions de société de fait sentir. "Il faut refuser la fatalité. Je veux lancer un défi en pensant que le club a une fonction sociale à remplir", explique-t-il alors à la Voix du Nord. De 1986 à 1991, s'il ne réussit pas à faire grimper le club en L1, Jean-Louis Borloo parvient à redresser le VAFC sur le plan financier comme sportif. Entre temps, il a pris la tête de la mairie de Valenciennes, l'amorce d'une longue carrière en politique.

Le Valenciennois d'adoption reprendra du service pour le club de 2002 à 2009, en tant que président de l'association VAFC. Le club est alors pleine renaissance. De retour en National, il est sacré champion de France de Ligue 2 en 2006.

Un politique au style atypique

"J'ai 2 bébés : Valenciennes et l'UDI", confiait récemment l'intéressé à RTL. C'est en effet à Valenciennes qu'il doit ses premiers succès en politique, réussissant notamment à faire sortir la région de sa morosité économique en y installant l'usine Toyota.

Montant progressivement dans les sphères du centre, Jean-Louis Borloo a été plusieurs fois ministres, sous Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy. Son dernier fait d'armes en politique aura été d'avoir fédéré les centristes, avec un rapprochement scellé entre l'UDI et François Bayrou en 2013.

Créatif et bon vivant, Jean-Louis Borloo n'est jamais là on l'attend. Son retour dans la sphère publique par le biais du football le démontre à nouveau. Quant à la politique, s'il est encore trop éprouvé pour retourner dans l'arène, rien ne dit que son retrait est définitif.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Valenciennes Jean-Louis BORLOO Politique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants