3 min de lecture Équipe de France de football

Finale Coupe du Monde 2018 : 4 raisons de croire à la victoire des Bleus

ÉCLAIRAGE - L'équipe de France affronte la Croatie en finale de la Coupe du Monde dimanche 15 juillet (17h). 20 ans après son premier sacre, elle rêve de sa seconde étoile.

Antoine Griezmann, à terre, après la qualification des Bleus en finale, le 10 juillet à Saint-Pétersbourg
Antoine Griezmann, à terre, après la qualification des Bleus en finale, le 10 juillet à Saint-Pétersbourg Crédit : CHRISTOPHE SIMON / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Les Bleus ont rendez-vous avec l'Histoire. Dimanche 15 juillet, l'équipe de France pourrait bien décrocher sa deuxième étoile. Opposés à la Croatie en finale de la Coupe du Monde, les joueurs de Didier Deschamps sont les grands favoris de cette rencontre. Cet ultime match pour enfin décrocher le Graal après un mois de compétition.

Si les Croates sont de redoutables adversaires, avec notamment Luka Modric et Ivan Rakitic dans leur rang, l'armada française semble en pole position pour s'imposer dans le stade Loujniki à Moscou. Voici plusieurs raisons de croire à ce titre de champion du monde, à l'explosion de joie nationale et à l'envahissement des Champs-Élysées dès le coup de sifflet final.

1. La fatigue des Croates

On l'entend à tout va depuis la demi-finale entre la Croatie et l'Angleterre... Les Croates sont fatigués. Il faut dire que leur parcours, avec trois prolongations disputées face au Danemark, à la Russie et à l'Angleterre, commence à être long. 90 minutes de jeu supplémentaires, soit un match de plus que les Français. Cela pèse forcément sur les organismes.

À lire aussi
L'équipe de France féminine a logiquement battu la modeste Thaïlande 3-0 samedi 25 mai 2019 à Orléans équipe de France de football
Coupe du Monde 2019 : face à la Thaïlande, les Bleues déroulent facilement

De plus, Luka Modric et ses coéquipiers ont joué mercredi 11 juillet, le lendemain de la demi-finale des Bleus face à la Belgique. Des matches dantesques et un jour de récupération en moins, une combinaison qui joue, à l'heure actuelle, en faveur des hommes de Didier Deschamps. Même si, en finale, le côté psychologique a aussi une importance considérable...

2. Un groupe soudé

Il a régulièrement été critiqué, le jeu des Bleus a été pointé du doigt, le manque de style aussi... Pourtant, Didier Deschamps n'a cessé d'avancer, de travailler pour former le groupe qu'il pensait le meilleur. "Son" groupe. Et aujourd'hui, si l'équipe de France n'a jamais été flamboyante durant ce Mondial, elle s'est montrée unie et solidaire. Sur le terrain tout d'abord mais aussi dans la vie de tous les jours.

La "chatte à DD" a presque laissé place à la "patte à DD". Et les 23 joueurs présents en Russie sont derrière le champion du monde 98 : "C'est un truc que peu de coaches ont. Il a gagné avec la France, il a été un grand joueur, un capitaine, déjà un leader. Il connaît les joueurs, il sait parler aux joueurs, s'approcher des joueurs un peu timides. Il arrive à donner le message qu'il veut donner", a expliqué Paul Pogba, l'un des tauliers, en conférence de presse.

3. La défaite à l'Euro 2016

Il y a deux ans, lors de l'Euro en France, tout le monde se voyait sur le toit de l'Europe. Les Bleus en pole position. Mais tout ne s'est pas passé comme prévu. En prolongations, le Portugais Eder a éteint les espoirs tricolores d'une frappe aux vingt mètres. Tout un pays s'était effondré en même temps qu'Hugo Lloris.

La plaie de la défaite contre le Portugal est encore vive pour Didier Deschamps et ses Bleus, qui comptent bien s'en servir pour aborder la finale du Mondial 2018. Si le sélectionneur a exclu toute idée de revanche, l'équipe de France ne veut pas revivre pareille désillusion. "On n'est pas arrivé si loin pour lâcher, a assuré Paul Pogba. Je connais le goût de la défaite en finale, c'est vraiment pas bon, très amer... On ne va pas l'aborder comme à l'Euro, on veut vraiment finir bien, avec le sourire". 

4. L'alignement des planètes

Et, pour les plus superstitieux, certaines coïncidences sont présentes entre 1998 et 2018. Lors du premier titre mondial il y a vingt ans, le pays vainqueur de l'Eurovision était Israël. En 2018, c'est Netta, représentante de l'État hébreu qui a été couronnée au Portugal avec son titre Toy

Autre élément, en 1998, le Real Madrid remportait la finale de la Ligue des champions face à la Juventus avant que Zinédine Zidane ne propulse la France au sommet du football mondial. En 2018, le Real Madrid a maté Liverpool en finale de C1. Autant de raisons qui font qu'on croit, dur comme fer, à la victoire française dimanche 15 juillet à Moscou.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Équipe de France de football Coupe du Monde Croatie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794110204
Finale Coupe du Monde 2018 : 4 raisons de croire à la victoire des Bleus
Finale Coupe du Monde 2018 : 4 raisons de croire à la victoire des Bleus
ÉCLAIRAGE - L'équipe de France affronte la Croatie en finale de la Coupe du Monde dimanche 15 juillet (17h). 20 ans après son premier sacre, elle rêve de sa seconde étoile.
https://www.rtl.fr/sport/football/finale-coupe-du-monde-2018-4-raisons-de-croire-a-la-victoire-des-bleus-7794110204
2018-07-14 17:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/woIVVLB8C0xYhRE3aY8rQg/330v220-2/online/image/2018/0713/7794110682_antoine-griezmann-a-terre-apres-la-qualification-des-bleus-en-finale-le-10-juillet-a-saint-petersbourg.jpg