2 min de lecture FIFA

Fifa : Platini accuse Blatter de "mensonge"

Le président de l'UEFA a apporté son soutien au prince Ali pour l'élection à la présidence de la Fifa vendredi 29 mai contre le sortant Joseph Blatter, qu'il accuse d'avoir "menti" lorsqu'il avait promis de ne pas se représenter.

Michel Platini le 24 mars 2015 à Vienne
Michel Platini le 24 mars 2015 à Vienne Crédit : AFP/J.Klamar
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et AFP

"J'ai l'intime conviction qu'Ali (...) pourrait faire un grand président de la Fifa", a déclaré Platini lundi 25 mai dans une interview au journal L'Équipe. "Je n'ai pas le droit de vote dans cette élection (ce sont les 209 présidents de fédération membres de la Fifa qui l'ont) mais je le soutiens à titre personnel", poursuit le Français au sujet du Jordanien. 

Platini rappelle qu'il avait demandé aux Fédérations européennes de soutenir Blatter en 2011 lors de la précédente élection, "sur la base d'une promesse qu'il avait faite". "Il nous avait demandé, les yeux dans les yeux, de le soutenir pour ce qui serait son dernier mandat", fait valoir l'ancien n°10, qui s'oppose à Blatter sur de nombreux dossiers ces dernières années après avoir été proche de lui dans les années 90. 

J'ai la désagréable impression de m'être engagé personnellement sur la base d'un mensonge

Michel Platini
Partager la citation

"J'ai la désagréable impression de m'être engagé personnellement sur la base d'un mensonge", grince Platini, selon qui "la Fifa a besoin d'un nouveau leader, de sang neuf et d'air frais". "Il faut savoir passer la main et ne pas essayer de s'accrocher à son trône coûte que coûte", tacle Platini, qui estime que Blatter éprouve "la peur du vide".

"Il ne reste pas parce qu'il n'a pas fini sa mission ou parce qu'il a encore de grands projets pour la Fifa (...). Non, il a simplement peur du lendemain car il a consacré sa vie à la Fifa, à tel point qu'il s'identifie aujourd'hui complètement à elle", juge le Français. 

À lire aussi
Sepp Blatter et Michel Platini justice
Corruption à la Fifa : Platini et Blatter poursuivis pour escroquerie

"Tant qu'il restera en place, qu'il le veuille ou non, que ce soit juste ou pas, la Fifa aura un déficit de crédibilité, d'image et donc d'autorité. Et c'est le football qui en pâtit", insiste-t-il. L'élection aura lieu vendredi à Zürich et Blatter, 79 ans, est favori pour un cinquième mandat à la tête de l'instance suprême du football mondial, qu'il préside depuis 1998. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
FIFA Michel Platini Sepp Blatter
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants