1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. FIFA : Michel Platini est-il "le chevalier blanc qu'il prétend être" ?, demande un journaliste spécialisé
2 min de lecture

FIFA : Michel Platini est-il "le chevalier blanc qu'il prétend être" ?, demande un journaliste spécialisé

REPLAY - Michel Platini a été entendu comme témoin dans une nouvelle affaire touchant la FIFA. Il a touché 2 millions de francs suisses en 2011, versés par Sepp Blatter.

Scandale : Joseph Blatter (à gauche) et Michel Platini (à droite) au 65e congrès de la Fifa à Zurich le 29 mai 2015.
Scandale : Joseph Blatter (à gauche) et Michel Platini (à droite) au 65e congrès de la Fifa à Zurich le 29 mai 2015.
Crédit : FABRICE COFFRINI / AFP
FIFA : Michel Platini est-il "le chevalier blanc qu'il prétend être" ?, demande un journaliste spécialisé
04:44
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Le scandale de corruption à la FIFA n'est pas encore terminé. Michel Platini, patron de l'UEFA, a touché en 2011 deux millions de francs suisses (soit 1,8 million d'euros) de la part de Sepp Blatter actuel patron de l'instance mondiale du football. La justice suisse a dès lors ouvert une enquête où le président de la FIFA a été entendu en qualité de prévenu et Michel Platini en tant que témoin. "En ce qui concerne le paiement qui a été effectué en ma faveur, je désire clarifier que ce montant m'a été versé pour le travail que j'ai accompli de manière contractuelle pour la FIFA et je suis satisfait d'avoir pu éclaircir ce point envers les autorités", a notamment justifié l'ancien numéro 10 de l'équipe de France

Je ne sais pas quelle entreprise paie neuf ans après ses fournisseurs, je n'en connais pas beaucoup

Éric Champel, journaliste

Mais les questions sont nombreuses autour de ce nouveau rebondissement. "Ce sont les questions qui peuvent se poser notamment quand on lit la procédure. Il s'agit d'un paiement déloyal pour des travaux prétendument effectués entre 1999 et 2002 au préjudice de la FIFA. Ce qui veut dire qu'il y a des doutes sur ce paiement surtout qu'il intervient neuf ans après", détaille Éric Champel, journaliste à France Football. Et ce avant de s'interroger : "Je ne sais pas quelle entreprise paie neuf ans après ses fournisseurs, je n'en connais pas beaucoup". 

Et si Michel Platini a semble-t-il réellement travaillé pour la FIFA entre 1999 et 2002, comme l'assure Alain Leiblang, ancien cadre de l'instance footballistique, les doutes ne partent pas. "Le montant du salaire semble recevable, ce qui l'est moins c'est qu'il ait été payé neuf ans après. La date pose aussi problème, c'est-à-dire en février 2011, quatre mois avant l'élection de Blatter la présidence, a pointé du doigt le journaliste spécialisé. Cela prouve que Michel Platini ne peut pas dire aujourd'hui qu'il n'est pas au courant des fonctionnements un peu bizarres de la FIFA".

Est-il vraiment le chevalier blanc qu'il prétend être pour réformer la FIFA ?

Éric Champel, journaliste

Hors de question d'affirmer la culpabilité de l'actuel président de l'UEFA cependant. "Est-il  vraiment le chevalier blanc qu'il prétend être pour réformer la FIFA lors de l'élection de fin février 2016 ?", a demandé Éric Champel qui refuse de croire à une possible chute commune volontaire de Sepp Blatter et Michel Platini. "C'est la police et la justice suisse qui ont travaillé sur ce dossier, Blatter il n'a rien dévoilé. Si Michel Platini est entraîné dans la chute c'est que cela fait plus de 10 ans qu'il est au comité exécutif de la FIFA et même s'il n'est pas forcément impliqué, il est au courant de beaucoup de choses", a-t-il conclu. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/