2 min de lecture Corruption à la FIFA

FIFA : l'ex-vice président Jack Warner visé par de nombreuses accusations

Jack Warner aurait détourné une grande partie des 10 millions de dollars versés aux Caraïbes par l'Afrique du Sud et aurait proposé 7 votes à l'Égypte , moyennant 7 millions de dollars, pour le Mondial 2010.

L'ancien vice-président de la FIFA Jack Warner, le 6 juin 2015.
L'ancien vice-président de la FIFA Jack Warner, le 6 juin 2015. Crédit : Diego URDANETA / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Depuis l'arrestation de plusieurs haut responsable de la FIFA visés par des scandales de corruption par la justice américaine, pas un jour ne se passe sans une nouvelle révélation. Celles du jour concernent l'ancien vice-président de l'instance mondiale de football, le Trinidadien Jack Warner, accusé de s'être attribué une partie des 10 millions de dollars versés aux Caraïbes par l'Afrique du Sud et d'avoir proposer à l'Égypte d'acheter des voix pour le Mondial 2010.

Les révélations de la BBC

Selon la BBC, qui diffuse sur son site internet des photos des documents bancaires accusateurs, l'ancien dirigeant de la FIFA, sur ces 10 millions officiellement versés au nom de l'Afrique du Sud pour financer un programme concernant la diaspora africaine aux Caraïbes, "presque 1,6 million de dollars ont été utilisés pour payer des dépenses de cartes de crédit et des prêts personnels".

Et ce n'est pas tout. La chaîne de télévision affirme également que "360.000 dollars de l'argent de la FIFA ont été retirés par des gens liés à Jack Warner", qui présidait alors la Concacaf (Confédération d'Amérique du nord, centrale et Caraïbes). Sans oublier que le Trinidadien aurait également fait profiter de cet argent la chaîne de supermarchés JTA de Trinité-et-Tobago qui aurait reçu 4.860.000 dollars. Une somme rétrocédée ensuite à Jack Warner en monnaie locale assure la justice américaine.

Selon le New York Times mardi, c'est le secrétaire général de la FIFA et bras droit de Sepp Blatter, le Français Jérôme Valcke, qui avait transféré ces 10 millions de dollars sur des comptes de la Concacaf gérés par Jack Warner.

7 voix, 7 millions de dollars

À lire aussi
Michel Platini et Noël Le Graet, le 24 avril 2014, à Paris Corruption à la FIFA
Michel Platini : "Chacun sa vie, chacun se démerde", estime Noël Le Graët

Le scandale attirant le scandale, l'ancien ministre égyptien de la Jeunesse et des sports a également Aley Eddine Helal a également fait des confidences. Selon lui, l'ancien vice-président de la FIFA avait demandé 7 millions de dollars à son pays en 2004 en échange de 7 voix pour le Mondial 2010, finalement attribué à l'Afrique du Sud. "C'était Warner, au sein de la FIFA, qui nous avait approchés, il nous avait dit qu'il pouvait nous assurer sept votes et il avait demandé un million de dollars pour chaque vote".

Malgré les diverses révélations, ce dernier nie toute malversation mais a prévenu qu'il ne garderait pas seul ses secrets. La justice doit statuer, normalement en juillet, sur la demande d'extradition le concernant formulée par la justice américaine.

Au total, la justice américaine a inculpé 14 responsables de la FIFA et du monde du marketing sportif dans ce dossier, où les malversations se monteraient à 150 millions de dollars. Sans lier ceci à ce scandale grandissant, le président de l'instance mondiale de football, Sepp Blatter, a annoncé sa démission à la surprise générale mardi, quatre jours à peine après avoir été réélu pour un cinquième mandat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Corruption à la FIFA Football
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants