2 min de lecture FIFA

FIFA : "J'en aurai pris plein la gueule" déplore Michel Platini

Suspendu 8 ans de toute activité liée au football, Michel Platini est déterminé à se battre et va saisir le Tribunal arbitral du sport.

>
"C'est le vrai match qui commence", estime dans un entretien à l'AFP Michel Platini Crédit Image : FABRICE COFFRINI / AFP | Crédit Média : Christian Ollivier | Durée : | Date :
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Au lendemain de l'annonce de sa suspension de 8 ans de toute activité liée au football pour avoir reçu un paiement controversé de 1,8 million d'euros de la part de Blatter, Michel Platini s'est confié à l'AFP ce mardi 22 décembre. L'ancien numéro 10 veut saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS) contre ce qu'il considère comme une injustice. "C'est le vrai match qui commence" prévient-il. 

"Je me bats contre cette injustice, de tribunaux en tribunaux, a-t-il déclaré. Mais, bon, voilà, pendant ce temps, mon nom est jeté en pâture dans la presse. Quoi qu'il advienne, mon image aura été écornée, j'en aurai pris plein la gueule. On m'a mis dans le même sac que Blatter"

Ils ne sont pas éthiques, ils sont pathétiques.

Michel Platini
Partager la citation

La sanction de la justice interne de la Fifa réduit presque à néant les chances de Platini de se présenter à l'élection présidentielle de la Fifa le 26 février pour succéder à Blatter. "Les gens de la commission d'éthique sont davantage impliqués dans une question de calendrier - pour m'empêcher de me présenter à temps pour l'élection à la présidence de la Fifa - et dans la médisance que dans l'éthique. Ils ne sont pas éthiques, ils sont pathétiques", attaque l'ancien capitaine de l'équipe de France.

La chambre d'instruction de la Fifa avait requis la radiation à vie du football contre le Français qui a été payé sans contrat écrit en 2011, pour un travail de conseiller terminé en 2002. La justice interne de la Fifa a considéré qu'il y avait "abus de position" et "conflit d'intérêt", mais la charge de corruption n'a pas été retenue finalement contre lui, ni contre Blatter. "Encore heureux ! La corruption est inexistante dans cette affaire. Je pars de toute façon du principe que la vérité sortira, que mon innocence sera reconnue", assure le triple Ballon d'Or.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
FIFA Michel Platini Corruption à la FIFA
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants