3 min de lecture FIFA

FIFA : des hauts responsables soupçonnés de corruption arrêtés par la police suisse

Un séisme a frappé la Fifa mercredi 27 mai avec l'arrestation à Zurich, à la demande des autorités américaines, de six responsables soupçonnés de corruption, à deux jours de l'élection pour la présidence où Joseph Blatter briguera un 5e mandat.

L'hôtel Baur-au-Lac à Zurich où les interpellations des cadres de la FIFA ont eu lieu
L'hôtel Baur-au-Lac à Zurich où les interpellations des cadres de la FIFA ont eu lieu Crédit : AFP
Romain Renner
Romain Renner
et AFP

Selon le New York Times, plusieurs responsables de la FIFA soupçonnés de corruption ont été arrêtés ce mercredi 27 mai par la police suisse. Le quotidien américain assure que les forces de police effectuent une descente dans l'hôtel zurichois dans lequel séjournent les cadres de la FIFA.

À trois jours des élections de son nouveau dirigeant, cette vague d'interpellations pourrait difficilement tomber à un pire moment pour la fédération.Le Comité exécutif de l'UEFA a néanmoins demandé le report du Congrès de la Fifa et du scrutin présidentiel.

"L'UEFA considère que le Congrès de la Fifa devrait être reporté et que l'élection à la présidence (prévue vendredi, ndlr) devrait se dérouler dans les six mois", a expliqué Gianni Infantino, le secrétaire général de l'institution européenne.à l'issue d'une réunion du CE tenue à Varsovie en marge de la finale de l'Europa League.  

Des dessous de table de plusieurs millions

"La police cantonale a arrêté sept fonctionnaires du football (...) à la demande des autorités américaines. Des représentants des médias sportifs et de sociétés de marketing sportif seraient impliqués dans des versements à de hauts fonctionnaires d'organisations footballistiques (des délégués de la Fifa et d'autres personnes appartenant à des organisations affiliées à la Fédération Internationale de Football Association) en échange de droits médiatiques et des droits de marketing de compétitions organisées aux États-Unis et en Amérique du Sud", a indiqué le ministère suisse de la Justice dans un communiqué, précisant agir à la demande du parquet du district est de New York. 

À lire aussi
Le footballeur argentin Emiliano Sala est mort à l'âge de 28 ans à bord d'un petit avion d'affaires, qui s'est crashé dans la Manche, le 21 janvier. FIFA
Emiliano Sala : une vidéo datée de trois jours avant sa disparition relance l'affaire

Le président de la FIFA, Sepp Blatter ne ferait pas partie des personnes interpellées mais son vice-président, Selon le New York Times, Jeffrey Webb, Eugenio Figueredo, Eduardo Li, Julio Rocha, Costas Takkas, Rafael Esquivel, José Maria Marin sont les responsables arrêtés. Ils sont suspectés d'avoir accepté des dessous de table d'un montant de plusieurs millions des années 1990 à nos jours, précisent les autorités judiciaires suisses. Jack Warner et Nicolás Leoz font partie des hommes soupçonnés mais n'ont pas été arrêtés.

14 inculpations, "seulement un début"

Au total pas moins de 14 inculpations ont été annoncées à New York. Neuf élus de la Fifa et cinq partenaires de l'instance mondiale du football ont été inculpés mercredi de corruption, racket et blanchiment à New York, accusés d'avoir reçu ou distribué plus de 150 millions de dollars depuis 1991, pour les droits de diffusion de tournois internationaux. Ils risquent jusqu'à 20 ans de prison.

"C'est le début de notre effort, pas la fin", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse durant laquelle la ministre américaine de la justice Loretta Lynch a accusé ces inculpés d'avoir "corrompu les affaires du football mondial pour servir leurs intérêts et pour s'enrichir personnellement". La ministre a ajouté que la prochaine étape dans ce dossier était une demande d'extradition des accusés vers les États-Unis pour y être jugés. "C'est la Coupe du monde de la fraude. Aujourd'hui nous avons sorti le carton rouge", a lancé Richard Weber, un responsable du fisc américain.

Six des sept responsables interpellés mercredi ont néanmoins notifié aux policiers qu'ils s'opposaient à leur extradition vers les États-Unis, indique un communiqué du ministère suisse de la Justice. Le ministère va demander aux États-Unis de faire "parvenir des demandes formelles d'extradition à la Suisse dans un délai de 40 jours", selon le traité en vigueur entre les deux pays. Une personne a indiqué dans son audition qu'elle était prête à se soumettre à l'extradition simplifiée, précise le ministère.

Onze personnes provisoirement suspendues

Après cette procédure, la Fifa a suspendu provisoirement 11 personnes, dont Jeffrey Webb, un de ses vice-présidents. Eduardo Li, Julio Rocha, Costas Takkas, Jack Warner, Eugenio Figueredo, Rafael Esquivel, José Maria Marin, Nicolás Leoz, Chuck Blazer et Daryll Warner.

>
Fifa : des hauts responsables soupçonnés de corruption arrêtés par la police suisse Crédit Média : Éric Silvestro | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
FIFA Corruption à la FIFA Justice
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants