1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. FIFA : ce qu'il faut comprendre des nouvelles révélations concernant Blatter et Platini
2 min de lecture

FIFA : ce qu'il faut comprendre des nouvelles révélations concernant Blatter et Platini

Le bureau de Sepp Blatter a été perquisitionné et le patron du foot mondial a été entendu par les enquêteurs suisses. Michel Platini a également été interrogé en tant que témoin.

Scandale : Joseph Blatter (à gauche) et Michel Platini (à droite) au 65e congrès de la Fifa à Zurich le 29 mai 2015.
Scandale : Joseph Blatter (à gauche) et Michel Platini (à droite) au 65e congrès de la Fifa à Zurich le 29 mai 2015.
Crédit : FABRICE COFFRINI / AFP
Dorian Waymel & Philippe Sanfourche

Le bureau de Sepp Blatter a été perquisitionné vendredi 25 septembre, et le patron du foot mondial a été entendu par les enquêteurs suisses en qualité de prévenu pour soupçons de gestion déloyale. Le président de l'Uefa, Michel Platini a également été interrogé en tant que témoin.

Une conférence de presse était initialement prévue au sortir du comité exécutif de la Fifa à 14 heures. Elle a été repoussée dans un premier temps à 15 heures, puis annulée sans aucune explication. En effet, un procureur de la justice suisse perquisitionnait à ce moment-là les bureaux de Joseph Blatter après l'avoir auditionné en qualité de prévenu. 

En quoi Michel Platini est concerné ?

Une procédure pénale a donc été ouverte à l'encontre du président de la Fifa pour gestion déloyale et abus de confiance. Michel Platini a lui aussi été entendu, mais en qualité de personne appelée à donner des renseignements. Le nom du Français apparaît car il est reproché à Sepp Blatter un paiement déloyal de 2 millions de francs suisses en faveur de Michel Platini, prétendument pour des travaux effectués entre janvier 1999 et juin 2002. 

À cette époque, Platini était encore loin d'être président de l'Uefa (il faudra attendre 2007). En 1999, il sort de l'organisation de la coupe du monde en France. Sepp Blatter, lui, vient alors d'être élu à la tête de la Fifa et prend l'ancien numéro 10 des Bleus sous son aile. Détail important : le paiement de ces 2 millions de francs suisses n'a été exécuté qu'en février 2011 soit près de 10 ans plus tard.

Sepp Blatter espère bien ne pas tomber tout seul...

À lire aussi

Pour la première fois Sepp Blatter est inquiété par la justice à titre personnel, et l'étau se resserre donc sur ce président démissionnaire qui a obtenu un délai de six mois supplémentaires après le "Fifagate" pour organiser son départ et surtout emmener tous ses nouveaux ennemis dans sa chute. C'est la première grosse embûche sur la route de Platini jusqu'à l'élection prévue en février prochain. Et certainement pas la dernière pour l'actuel président de l'Uefa.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/