1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Fifa : Blatter a "bon espoir de trouver une solution" à la crise entre Israël et Palestine
2 min de lecture

Fifa : Blatter a "bon espoir de trouver une solution" à la crise entre Israël et Palestine

Le président de la Fifa rencontre prochainement les dirigeants israélien et palestinien, alors que la Palestine demande à l'instance de suspendre Israël.

Sepp Blatter le président de la Fifa le 15 mai 2015.
Sepp Blatter le président de la Fifa le 15 mai 2015.
Crédit : FABRICE COFFRINI / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

À quelques jours de rencontres avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président palestinien Mahmoud Abbas, Sepp Blatter a "bon espoir de trouver une solution" alors que la Palestine demande à la Fifa, dont il est le président, de suspendre Israël.

"En compagnie du secrétaire général, nous nous rendrons mardi en Israël où nous aurons une rencontre avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Le lendemain, nous nous rendrons à Ramallah et nous nous entretiendrons avec le président Abbas", a déclaré ce vendredi 15 mai Sepp Blatter, tout en appelant à "des concessions" de la part d'Israël. "On peut espérer qu'à la fin de la journée, nous aurons un résultat positif et peut-être une solution", a-t-il ajouté.

"Comportement raciste d'Israël à l'encontre des Arabes" selon la Palestine

La Palestine dénonce "le comportement raciste d'Israël à l'encontre des Arabes", et la création de "cinq clubs dans des colonies implantées sur les terres occupées depuis 1967, clubs qui participent aux championnats nationaux israéliens en violation du droit international". Elle accuse aussi Israël d'entraver les activités sportives dans les territoires occupés, notamment en imposant des restrictions de mouvement entre la bande de Gaza et la Cisjordanie occupée et en contrôlant l'importation d'équipements sportifs. La Fédération palestinienne compte ainsi présenter un projet de résolution lors du prochain congrès de l'instance qui débute le 28 mai. Pour être adopté, il doit recueillir trois-quarts des votes des 209 membres.

Benjamin Netanyahu "ne recevrait pas la délégation de la Fifa s'il n'était pas prêt à faire des concessions", a encore estimé le dirigeant de l'instance mondial du football qui a reçu les présidents des fédérations d'Israël et de Palestine dimanche dernier à Zurich. "En ce moment, c'est mon défi numéro 1, mais c'est un défi délicat".

À lire aussi

"J'essaie de trouver une solution pour éviter un vote durant le prochain congrès" de la Fifa, les 28 et 29 mai à Zurich. "Les deux fédérations sont d'accord sur le fait qu'une telle situation doit être évitée". "La Palestine attend un geste d'Israël notamment sur la question des contrôles aux check-point", a ajouté le président Blatter, qui à 79 ans briguera un 5e mandat.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/