2 min de lecture Euro 2016

Euro 2016 : salaires, primes... Ce que toucheront Deschamps et les Bleus

ÉCLAIRAGE - Le Fédération française de football a donné le montant des primes allouées aux Bleus en fonction de leur parcours lors de l'Euro 2016.

ballon- soir de ligue1 Le Journal des Sports Le Service des Sports
>
Euro 2016 : quelles primes pour les Bleus ? Crédit Image : J.E.E/SIPA | Crédit Média : Christian Ollivier | Durée : | Date : La page de l'émission
Christian Ollivier
Christian Ollivier et Gregory Fortune

Avant chaque début de phase finale, le président de la Fédération française de football doit négocier avec la sélection les primes d'objectifs reversées aux joueurs. Cette année, c'est le "Conseil des sages" des Bleus, composé du capitaine Hugo Lloris, du taulier Patrice Evra et de Blaise Matuidi qui est allé à la rencontre de Noël Le Graët afin de se mettre d'accord. "J'ai réuni les délégués. Je leur ai exposé le tableau des primes qu'ils connaissaient déjà, puisque l'habitude de la Fédération c'est de reverser 30% des sommes données par l'UEFA ou la Fifa, selon la compétition, aux joueurs", a exposé le président de la FFF.
Ainsi, les joueurs sont arrivé à un accord avec des primes versées uniquement en cas de qualification en quart de finale de l'Euro 2016 organisé à domicile. "En cas de victoire, chaque joueur touchera 300 000 euros. J'aimerais bien payer, croyez-moi ! Ce sont des sommes très acceptables", a expliqué Noël Le Graët.

Plus qu'en 2014 mais moins qu'en 2012

Ainsi, les coéquipiers de Hugo Lloris toucherons 300.000 euros en cas de victoire, mais aussi 250.000 euros en cas de défaite en finale. Pour une demi-finale, les Bleus encaisseront 210.000 euros et 165.000 si le parcours s'arrête lors des quarts. "Nous n'avons pas envisagé de ne pas dépasser les deux premiers tours", a clairement établi l'objectif minimum d'aller au-delà des huitièmes.


En 2014, une prime de 200.000 euros par joueur était prévue si l'équipe de France avait été sacrée championne du monde. Pour cette compétition organisée en France on est bien au-dessus et plutôt dans les eaux de la somme promise à chacun des Bleus de Laurent Blanc s'ils avaient été champions d'Europe en 2012, à savoir 320.000 euros.

Autour de 27 millions pour le vainqueur

Cette année, un geste a été consenti par le groupe qui a décidé de garder de côté 5% des sommes versées par la FFF afin de les distribuer aux réservistes qui ont fait la première partie de la préparation avec le 23 participants finaux. À noter que Didier Deschamps n'est sans doute pas concerné par ces primes. Le sélectionneur, qui touche un salaire de 166.000 euros par mois, a sans doute négocier des primes à part, avec son staff.

À lire aussi
Pascal Praud Euro 2016
Euro 2016 : "Voilà un train qui est arrivé en avance", se félicite Pascal Praud

Noël Le Graët n'a jamais la main qui tremble pour signer de tels accords avec les joueurs, qui savent que la compétition est une bonne affaire pour les Fédérations : 8 millions de primes d'engagement pour chacune des 24 sélection participantes et 27 millions d'euros pour celle qui remportera le trophée le 10 juillet prochain au Stade de France.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euro 2016 Équipe de France de football Noël Le Graët
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants