1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Euro 2016 : les propos de Karim Benzema sont "inacceptables", selon Thierry Braillard
2 min de lecture

Euro 2016 : les propos de Karim Benzema sont "inacceptables", selon Thierry Braillard

Le secrétaire d'État aux Sports a apporté son soutien à Didier Deschamps, mercredi 1er juin, regrettant une "polémique qui n'a pas lieu d'être".

Le secrétaire d'État aux sports Thierry Braillard à Matignon le 14 avril 2016.
Le secrétaire d'État aux sports Thierry Braillard à Matignon le 14 avril 2016.
Crédit : DNP/SIPA
Euro 2016 : les propos de Karim Benzema sont "inacceptables", selon Thierry Braillard
00:23
Félix Roudaut & AFP

À neuf jours de l'Euro 2016, les propos tenus par Karim Benzema ont eu le don d'agacer Thierry Braillard. Dans le quotidien espagnol Marca, l'attaquant français a accusé Didier Deschamps d'avoir "cédé à la pression d'une partie raciste de la France" en ne le retenant pas dans la liste des 23 joueurs sélectionnés pour l'Euro, à la suite de sa mise en examen dans l'affaire du chantage à la sex-tape. Sur Twitter, le secrétaire d'État aux Sports a jugé ces propos "injustifiés et inacceptables".

Le député du Rhône apporte son soutien à la Fédération française de football et au sélectionneur, regrettant sur BFM une "polémique qui n'a pas lieu d'être". "Didier Deschamps prouve que l'Équipe de France n'est sectionnée que pour les compétences et des critères techniques", a-t-il fait valoir, rappelant que de nombreux joueurs étaient "issus de l'immigration". Il exhorte enfin tous les Français à soutenir les Bleus.

Une vision du secrétaire d'État partagé par François Fillon. Invité de RTL ce mercredi 1er juin, François Fillon a assuré que les propos de Karim Benzema était "insupportables". "Le sélectionneur est souverain dans ses choix et le fait de ramener en permanence les problèmes du pays à des questions de races, de religions, d'ethnies et de communautés n'est pas un signe de bonne santé", a-t-il conclu. 

La non-sélection parmi les 23 de Karim Benzema, ainsi que celle de Hatem Ben Arfa, ont suscité la polémique ces derniers jours. Ce dernier figure dans la liste des 8 réservistes malgré une saison très aboutie avec Nice (17 buts en championnat de France). L'ex-international français Éric Cantona que Didier Deschamps avait écarté Benzema et Ben Arfa à cause de leurs "origines nord-africaines". Lundi soir, le comédien d'origine marocaine Jamel Debbouze a à son tour jugé que Benzema et Ben Arfa "payaient la situation sociale" du pays et qu'avec leur absence les Bleus n'étaient pas représentatifs des banlieues. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/