2 min de lecture Euro 2016

Euro 2016 : "La France peut jouer le titre", estime Michel Platini

Michel Platini, qui oeuvre pour l'organisation de l'Euro 2016 en France, estime que les Bleus ont une carte à jouer pour décrocher le troisième sacre de leur histoire dans la compétition.

>
Michel Platini invité du multiplex de RTL, le 18 octobre 2014 Crédit Image : AFP/F.Fife | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Julien Quelen
Julien Quelen
Journaliste RTL

Avec une seule défaite sur ses 14 dernièrs matches (face à l'Allemagne en quart de finale du Mondial), l'équipe de France, qui a réintégré le top 10 au classement Fifa (9e), a redoré son blason. Au point de figurer parmi les favoris de l'Euro 2016 ? Sous réserve qu'elle poursuive sur sa bonne dynamiqueMichel Platini ne voit pas pourquoi il en serait autrement. 

"Si elle continue à enchaîner les matches comme elle enchaîne, si elle continue à avoir des joueurs comme elle a et si Didier Deschamps, en plus de Pogba et de Varane, trouve quelques pépites supplémentaires, je pense que la France peut jouer le titre."

C'est vrai qu'il y a une Pogbamania en France

Michel Platini
Partager la citation

Grâce à la jeune génération qui brille autant en club qu'en équipe de France, les Bleus peuvent à nouveau nourrir de solides ambitionsPaul Pogba, auteur de son 5e but (en 20 sélections), est le nouveau "chouchou" du public français qui incarne le renouveau des Bleus. 

"C'est vrai qu'il y a une Pogbamania en France, reconnait Michel Platini. Tant mieux, il a du talent, il joue dans un très bon club, il peut encore progresser." Mais sans se projeter, le président de l'UEFA préfère tempérer et attendre pour le considérer comme le grand joueur que tout le monde attend. 

À lire aussi
Pascal Praud Euro 2016
Euro 2016 : "Voilà un train qui est arrivé en avance", se félicite Pascal Praud

"Vous savez, on m'a posé la même question pour Yoann Gourcuff il y a quelques années, et on a dit attendez de voir ce qu'il va se passer, on verra à la fin de la carrière."

Didier Deschamps, la trempe d'un président ?

Didier Deschamps n'est pas pour rien dans le nouvel élan des Bleus ; il en est même l'un des principaux artisans. L'ancien capitaine des Bleus a une excellente image auprès du public, des médias et en interne, à tel point que Noël Le Graët songe à en faire son successeur. 

Je pense que Didier à les qualités pour être président de la Fédération

Michel Platini
Partager la citation

Michel Platini, qui occupe le poste de président de l'UEFA depuis 2007, pense également que le champion du monde 1998 est de ces hommes capables d'avoir de telles responsabilités

"Si je suis président de l'UEFA Didier peut très bien être président de la Fédération. Je crois qu'à un moment c'est avoir une vocation, aller au charbon, aller aux élections, monter qu'on a des idées, savoir convaincre et défendre le football. Je pense que Didier à les qualités comme beaucoup d'autres personnes pour être président de la Fédération s'il a envie d'aller dans ce chemin-là."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euro 2016 Équipe de France de football Michel Platini
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7774898240
Euro 2016 : "La France peut jouer le titre", estime Michel Platini
Euro 2016 : "La France peut jouer le titre", estime Michel Platini
Michel Platini, qui oeuvre pour l'organisation de l'Euro 2016 en France, estime que les Bleus ont une carte à jouer pour décrocher le troisième sacre de leur histoire dans la compétition.
https://www.rtl.fr/sport/football/euro-2016-la-france-peut-jouer-le-titre-estime-michel-platini-7774898240
2014-10-19 15:17:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nXtxLFlmE3wSIAm9B-cHpg/330v220-2/online/image/2014/1019/7774898668_les-bleus-au-stade-de-france-lors-du-match-amical-face-au-portugal-en-octobre-2014.jpg