3 min de lecture Équipe de France de football

Euro 2016 : 5 points à retenir du documentaire "Au cœur des Bleus"

VIDÉO - TMC a diffusé un documentaire qui dévoile les coulisses de l'Euro 2016, dans l'intimité de l'équipe de France. Une belle manière de revivre l'épopée des Bleus jusqu'en finale.

L'équipe de France face à l'Albanie le 16 juin 2016
L'équipe de France face à l'Albanie le 16 juin 2016 Crédit : Sipa
RaphaelBossePlatière
Raphaël Bosse-Platière
Journaliste RTL

L'épopée des Bleus à l'Euro 2016, organisé en France, a tenu en haleine le pays pendant tout le début de l'été. Et revoir les images qui ont fait vibrer les 65 millions de supporters ne laisse pas insensible. Mercredi 28 décembre, la chaîne TMC diffusait pour la première fois le documentaire intitulé Au cœur des Bleus.

Dans l'esprit des "Yeux dans les Bleus", qui retraçaient l'aventure des champions du monde de 1998, les caméras ont suivi les hommes de Didier Deschamps pendant toute la durée de la compétition. Une plongée dans l'intimité du groupe France, dans laquelle on (re)découvre à quel point les coéquipiers d'Antoine Griezmann formaient un collectif soudé, épaulé par un staff technique très présent. Entre scènes de bonne humeur, réactions à chauds et quelques passages dans le vestiaire tricolore : voici ce qu'il faut retenir de cette vidéo.

1. Pogba et Griezmann sont très proches

Dans de nombreuses scènes du reportage, "Grizou" et "la pioche" sont dans la chambre de l'un ou de l'autre. Visiblement très complices, les deux joueurs jouent beaucoup à la console ensemble, tout en écoutant de la musique. On peut même apercevoir Paul Pogba avoir encore la force de s'exercer au rap sur un air de Snoop Dogg, devant son camarade éreinté après une journée d'effort.

À lire aussi
Hugo Lloris (à gauche) à Londres le 12 septembre 2018 justice
Hugo Lloris condamné à une suspension de permis de 20 mois et à 50.000 livres d'amende

2. Evra était "le gars sûr" du vestiaire...

Surnommé "Tonton Pat" par ses coéquipiers, c'est l'homme fort du vestiaire de Didier Deschamps. Pourquoi ne porte-t-il pas le brassard de capitaine alors ? Sans doute pour des raisons d'image. C'était lui le capitaine des Bleus à Knysna, lorsque l'équipe de Domenech a refusé de descendre du bus. Mais ce rôle de leader, il l'a endossé à Manchester United et à la Juve. Comme un grand frère, notamment avec Paul Pogba dont il est très proche, il sait trouver les mots quand ça va mal. À l'image de sa prise de parole à la mi-temps de France-Allemagne en demi-finale. On connait la suite : Griezmann qualifie son équipe grâce à un doublé.

3. ... Mais Deschamps reste le vrai patron

"C'est votre rendez-vous les gars". Lorsqu'il s'adresse à ses joueurs avant le match d'ouverture contre la Roumanie, Didier Deschamps a le ton à la hauteur de ce que s'apprêtent à vivre ses joueurs. "Individuellement, vous êtes forts, chacun, pas que les onze qui débutent. Ceux qui sont sur le banc aussi. Mais vous serez toujours plus forts avec le groupe". 

Dans le choix de ses mots, le sélectionneur arrive à galvaniser ses troupes, à leur faire prendre conscience de 'importance de la rencontre, tout en leur rappelant qu'avec de la solidarité ils pourront faire de grande chose. Et en fin connaisseur du football et du haut niveau, Didier Deschamps sait que son équipes vont avoir du mal face à des Roumains surmotivés par l'enjeux. "Ce sera certainement pas facile, annonce-t-il. Mais quand vous donnez tout, la récompense, elle est souvent là". La France s'imposera finalement 2-0 dans les arrêts de jeu.

4. Que font les Bleus en dehors des matchs ?

Bien sûr ils s'entraînent. On les voit faire des toro, travailler leurs appui ou faire des frappes devant le but. Mais ils passent également une grande partie de leur temps à jouer. Que ce soit à Clairefontaine, dans leurs hôtels lorsqu'ils sont en déplacement ou dans les différents moyens de transport, les joueurs multiplient les parties de carte ou s'affrontent sur la console. On peut même les voir faire une partie de Molki, sous les yeux de "Tonton Pat".

5. Cap sur 2018

Les caméras ne se sont pas arrêtées de tourner le soir du 10 juillet après la défaite face au Portugal. On retrouve les Bleus une dernière fois à l'automne, afin de voir comment ils ont digéré le fait de n'avoir pas pu remporter ce trophée qui leur tendait les bras. "C'est dur, c'est dur à avaler, ça fait mal", raconte Didier Deschamps. Selon lui : "Je suis convaincu que ce match là (la finale perdue), on le joue dix fois, on le gagne fois. Mais la seule fois où on devait le gagner on ne l'a pas gagné". "Il faut remettre le bois de chauffe", conclut Blaise Matuidi, reprenant une expression employée à de nombreuses reprises par Patrice Evra. "L'objectif il est clair : objectif Russie". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Équipe de France de football Euro 2016 Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786501945
Euro 2016 : 5 points à retenir du documentaire "Au cœur des Bleus"
Euro 2016 : 5 points à retenir du documentaire "Au cœur des Bleus"
VIDÉO - TMC a diffusé un documentaire qui dévoile les coulisses de l'Euro 2016, dans l'intimité de l'équipe de France. Une belle manière de revivre l'épopée des Bleus jusqu'en finale.
https://www.rtl.fr/sport/football/euro-2016-5-points-a-retenir-du-documentaire-au-coeur-des-bleus-7786501945
2016-12-30 08:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/YMvVsfZ3kcZ95ZBapdnk2Q/330v220-2/online/image/2016/1229/7786507108_l-equipe-de-france-face-a-l-albanie-le-16-juin-2016.PNG