1 min de lecture Football

Euro 2012 : Cassano s'excuse après ses propos sur les homosexuels

L'attaquant de l'Italie Antonio Cassano a présenté ses excuses mardi soir pour avoir usé un terme injurieux lors d'une conférence de presse de l'Euro 2012 de football en Pologne, ce qui a provoqué l'indignation d'un groupe de défense des droits des homosexuels. "Je suis sincèrement désolé que mes propos aient soulevé la controverse et les protestations d'associations des droits homosexuels, a regretté Cassano. L'homophobie n'est pas un sentiment qui m'anime, je n'ai voulu offenser personne et ne voulais certainement pas remettre en question le fait de vivre librement sa sexualité chez qui que ce soit. J'ai juste dit que ce n'était pas mon problème. Je ne me permets pas de juger les autres, chacun mérite le respect".

Antonio Cassano sous le maillot de l'équipe d'Italie
Antonio Cassano sous le maillot de l'équipe d'Italie Crédit : AFP/P.Stollarz
micro générique
La rédaction numérique de RTL

"S'il y a des 'pédés' c'est leur problème, j'espère qu'il n'y en a pas dans l'équipe nationale"
  
Dans l'après midi, interrogé sur le fait qu'il y aurait dans la Squadra Azzurra deux joueurs homosexuels et deux métrosexuels (hommes urbains très soucieux de leur apparence), selon Cecchi Paone, une vedette de la télévision italienne, Cassano avait donné une réponse dans laquelle le terme argotique mais insultant "frocio" ("pédé") a été prononcé. "C'est quoi un métrosexuel?", a-t-il d'abord demandé, avant de poursuivre : "S'il y a des 'pédés' c'est leur problème, j'espère qu'il n'y en a pas dans l'équipe nationale. Mais s'ils sont 'pédé', c'est leur affaire, Y en a-t-il ? Je ne sais pas".

"Mélanger sport et homophobie apporte un dangereux message"

Personnage jovial connu pour ses frasques et ses traits d'humour parfois douteux, Cassano s'est ensuite tourné vers l'interprète à ses côtés, lui demandant, amusé : "Vous n'allez pas traduire ça à la presse polonaise, non ?". Si son auditoire journalistique a semblé trouver le commentaire du Milanais plutôt drôle, le groupe activiste italien Gay Centre a exprimé son indignation.
  
"Cassano dit des 'cassanate' (néologisme signifiant "stupidités", tiré du nom même du joueur) sur les gays en faisant preuve d'arrogance et d'irresponsabilité", a déclaré dans un communiqué le porte-parole de Gay Centre Fabrizio Marrazzo.  "Mélanger sport et homophobie apporte un dangereux message, surtout chez les jeunes, a-t-il poursuivi. Cassano a montré qu'il n'avait pas de respect, non seulement du point de vue sportif mais également humain, pour tous ceux qui le suivent et le considèrent comme un grand joueur." "Il mériterait au moins un carton jaune, si ce n'est l'exclusion de l'Euro", avait conclu M Marrazzo usant la rhétorique footballistique. 

"C'est un crime de perdre Thiago"

L'attaquant a, par ailleurs, laissé entendre qu'il n'avait pas encore pris de décision concernant son avenir au Milan AC.  "Je verrai à la fin de l'Euro si je reste au Milan ou si je pars. Je ne sais pas", a-t-il déclaré.
   
Cassano a estimé que le possible transfert du défenseur brésilien Thiago Silva au Paris Saint-Germain constituerait une grave erreur et empêcherait les Milanais de figurer au plus haut niveau. "Perdre Thiago est dur. Il est impossible de le remplacer. Sans Thiago, on perd 50% de notre équipe. C'est un crime de perdre Thiago", a-t-il affirmé.

L'EURO 2012, C'EST SUR RTL.fr :
 
Dossier bandeau promo Euro 2012

LAISSEZ VOS COMMENTAIRES SUR LE BLOG DE "ON REFAIT LE MATCH" :

Le blog Foot de RTL

Jeu pronostic Euro 2012

Lire la suite
Football Grèce République tchèque
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants