5 min de lecture Coupe du Monde

Équipe de France : les grands absents de la liste de Didier Deschamps

DÉCRYPTAGE - Le sélectionneur des Bleus a dévoilé sa liste pour affronter la Suède (11 novembre) et la Côte d'Ivoire (15 novembre). Benzema est toujours absent.

Didier Deschamps en mai 2016
Didier Deschamps en mai 2016 Crédit : Francois Mori/AP/SIPA
Lyèce Imchal

Quelques changements chez les Bleus. Didier Deschamps a donné les noms des 23 joueurs convoqués pour les rencontres contre la Suède comptant pour les éliminatoires pour le Mondial 2018, et la Côte d'Ivoire en amical. S'il a décidé de garder la colonne vertébrale présente lors de l'Euro 2016, le sélectionneur français a réservé quelques surprises.

La plus grosse vient d'Alexandre Lacazette. Le Lyonnais est de retour en forme depuis quelques semaines et a déjà inscrit neuf buts en dix rencontres. Mais en équipe de France, le protégé de Jean-Michel Aulas n'y arrive pas. Depuis sa première sélection en 2013, il n'a inscrit qu'un but en dix apparitions sous le maillot des Bleus. Trop peu pour Didier Deschamps qui préfère convoquer Kevin Gameiro au profil similaire. "Ceux qui sont là ont un vécu et un rendement performant en équipe de France. (...) Je ne vais pas en prendre 3, 4 ou 5 dans le même registre. Je préfère avoir des choix qualitatifs à faire. Pour moi, Alex est plus proche du profil de Gameiro". Le sélectionneur est loin de fermer définitivement la porte à Lacazette et compte bien faire jouer la concurrence pour ses prochains choix. "Pour inverser ça, c'est à travers les performances dans son club, mais aussi en fonction du rendement des autres".

Le secteur offensif, le plus touché

Le deuxième attaquant à faire les frais de cette nouvelle concurrence n'est autre qu'André-Pierre Gignac. Le buteur paie son exil aux Tigres (Mexique) mais surtout sa baisse de forme d'après les dires du sélectionneur. "Il est peut-être moins efficace qu'il n'a été, mais il a toujours la même qualité. Aujourd'hui, je ne l'ai pas pris mais ça ne veut pas dire qu'il ne reviendra pas". Avec 5 buts en 15 rencontres toutes compétitions confondues, l'ancien marseillais se montre moins décisif que Kevin Gameiro (7 buts et 3 passes décisives) et Antoine Griezmann (7 buts et 6 passes décisives) notamment. La doublette de l'Atletico fait des ravages en Espagne et s'est déjà montrée efficace sous le maillot des Bleus en inscrivant trois des quatre buts français lors de la brillante victoire contre la Bulgarie (4-1) comptant pour la phase éliminatoire du Mondial 2018. Le retour d'Olivier Giroud a scellé le sort de "Dédé" dans la tête de Didier Deschamps.

À lire aussi
L'équipe de France féminine a logiquement battu la modeste Thaïlande 3-0 samedi 25 mai 2019 à Orléans équipe de France de football
Coupe du Monde 2019 : face à la Thaïlande, les Bleues déroulent facilement

Toute aussi surprenante, la mise à l'écart d'Anthony Martial. L'attaquant de Manchester United joue moins depuis l'arrivée de Zlatan Ibrahimovic. Avec seulement quatre titularisations et un but, l'ancien monégasque ne répond pas aux attentes placées en lui par son entraîneur à Manchester, José Mourinho. En manque de temps de jeu, Martial ne fait plus partie des plans de Didier Deschamps qui attend de lui qu'il retrouve son meilleur niveau. "Anthony, je pense que son entraîneur en club attend plus de lui, moi aussi. Il a un palier à franchir dans son club et il n'est pas au niveau auquel il devrait être".

Enfin, Karim Benzema ne retrouve pas Clairefontaine. Suspendu depuis l'affaire de la "sextape", le Madrilène ne fait toujours pas partie des plans de Didier Deschamps. Noël Le Graët avait pourtant signifié qu'il était de nouveau sélectionnable avec les Bleus. Mais le sélectionneur français a tranché et préfère éviter les remous dans le groupe en cas de retour de la star française.

Cabaye poussé vers la sortie par Rabiot

Il était attendu, Adrien Rabiot fait partie du groupe convoqué par Didier Deschamps. Le Parisien a énormément progressé ses dernières années jusqu'à devenir l'un des joueurs les plus utilisés par Laurent Blanc lors de la saison 2015-2016. Le sélectionneur a été convaincu par le joueur de 21 ans et l'a récompensé avec une première apparition chez les Bleus. "Pour Rabiot, il était dans les 30 pour l'Euro et il est performant avec le PSG donc on voulait le revoir. Il est déjà confronté à la concurrence au PSG et à son âge, il a déjà à son actif beaucoup de matchs de Ligue des Champions et de L1, et il répond présent à chaque fois en franchissant les paliers. Il a progressé en terme de volume de jeu et dans l'agressivité, qui n'était pas son point fort jusque-là".

Le bonheur des uns fait le malheur des autres. Yohan Cabaye a donc cédé sa place au jeune Parisien. Le milieu de terrain de Crystal Palace sentait que son heure approchait et l'avait confié sur Canal+ Sport. "Des joueurs arrivent, poussent, je suis serein par rapport à ça, je sais que la fin approche. C'est comme ça". À bientôt 31 ans, l'ancien joueur du Paris Saint-Germain ne rentre pas dans le projet de rajeunissement du groupe voulu par Didier Deschamps.

Laporte oublié, Sagna inapte

Convoqué pour la première fois en équipe de France lors des confrontations contre la Bulgarie (4-1) vendredi 7 octobre et les Pays-Bas (1-0) lundi 10 octobre, Aymeric Laporte n'a pas su gagner sa place dans le groupe. Le retour d'Adil Rami l'a poussé vers la sortie. Le défenseur de 22 ans restera donc à la disposition de son club pour cette trêve internationale et aura tout le temps de convaincre Didier Deschamps quant à l'importance qu'il pourrait avoir dans l'équipe qui pourrait jouer le Mondial 2018 puis, éventuellement, l'Euro 2020.

Et si Patrice Evra ne retrouvait plus Clairefontaine ? Le latéral gauche de la Juventus Turin est écarté du groupe depuis la fin de l'Euro 2016. À 35 ans, l'ancien mancunien a fait son temps avec les Bleus et Didier Deschamps préfère, une fois de plus, laisser la place à la jeunesse. Le sélectionneur de l'équipe de France avait déjà justifié son choix lors d'une conférence de presse en août dernier. "Patrice a son âge. À lui de maintenir le niveau qu’il a aujourd’hui. Mais ça me semblait important de pouvoir donner du temps de jeu et des responsabilités à des joueurs plus jeunes. Ce n’est pas en étant dans le groupe, sans jouer, qu’ils vont s’affirmer. (...) Ça me permettra de voir l’évolution d’autres joueurs qui sont déjà venus, a poursuivi le sélectionneur de l'équipe de France. À Lucas Digne et Layvin Kurzawa de saisir cette opportunité."

Enfin Bacary Sagna n'est toujours pas revenu de blessure. Alors qu'il avait dû quitter le rassemblement à cause d'une déchirure contre la Bulgarie, le Citizen n'a toujours pas retrouvé la compétition. Attendu à l'entraînement dans les jours à venir, Sagna cède donc sa place à Sébastien Corchia qui l'avait déjà remplacé contre les Pays-Bas.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe du Monde Équipe de France de football Didier Deschamps
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785578190
Équipe de France : les grands absents de la liste de Didier Deschamps
Équipe de France : les grands absents de la liste de Didier Deschamps
DÉCRYPTAGE - Le sélectionneur des Bleus a dévoilé sa liste pour affronter la Suède (11 novembre) et la Côte d'Ivoire (15 novembre). Benzema est toujours absent.
https://www.rtl.fr/sport/football/equipe-de-france-les-grands-absents-de-la-liste-de-didier-deschamps-7785578190
2016-11-03 18:19:24
https://cdn-media.rtl.fr/cache/rACFiZAeoABnQaNAAytqUw/330v220-2/online/image/2016/0825/7784584977_didier-deschamps-en-mai-2016.jpg