1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Équipe de France : "Je prenais le risque de ne pas jouer à un an de la Coupe du monde", confie Payet
2 min de lecture

Équipe de France : "Je prenais le risque de ne pas jouer à un an de la Coupe du monde", confie Payet

INVITÉ RTL - Le milieu de l'OM avoue qu'il a quitté West Ham afin de maintenir ses chances de jouer le mondial avec les Bleus.

Dimitri Payet sous le maillot de l'équipe de France face à la Côte d'Ivoire le 15 novembre 2015.
Dimitri Payet sous le maillot de l'équipe de France face à la Côte d'Ivoire le 15 novembre 2015.
Crédit : J.E.E/SIPA
Le Club Liza du 02 avril 2017
52:33
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani

L'équipe de France chevillée au corps et au cœur. Invité de RTL dans Le Club Liza, Dimitri Payet a montré que ses choix de carrière avaient désormais pour objectif le maintien de sa place au sein des Bleus, à commencer par le bras de fer mené avec West Ham lors du mercato d'hiver afin de quitter Londres pour rejoindre l'Olympique de Marseille. "Je me suis dit : 'Depuis le début de la saison comment ça se passe avec West Ham ?'", raconte-t-il. "On a changé de système avec 5 défenseurs (...) On joue long, on joue bas donc moi j'ai du mal à m'exprimer", a confié Dimitri Payet. Il s'est alors dit : Je prends le risque de ne pas jouer à un an de la Coupe du monde alors que les places sont chères", a-t-il expliqué.

Vient alors la décision de signifier ses envies de départ, coûte que coûte, alors "qu'il y avait des touches déjà après l'Euro", parmi lesquelles "des équipes de Premier League" mais le joueur ne voulait pas aller au clash à ce moment-là. La prise de risque a attendu janvier pour un retour en France, à l'OM. Rudi Garcia et le projet de l'OM ont emporté les faveurs du Réunionnais. "Rudi Garcia m'a dit les mêmes mots que quand je suis arrivé à Lille", a avoué Dimitri Payet. 

On a faim, on n'a pas pu avoir ce qu'on voulait. On a les yeux tournés vers la Russie

Dimitri Payet

Payet de retour, c'est donc une arme de plus pour Didier Deschamps, qui a testé la classe biberon du football français lors des rencontres face au Luxembourg et à l'Espagne. Une concurrence bienvenue pour Dimitri Payet. "Ça maintient tout le monde sous pression, et ça augmente le niveau de la sélection", positive le milieu offensif de l'OM. De nouveaux talents au service de Bleus ambitieux qui veulent effacer la déception de l'Euro 2016. "On a faim, on n'a pas pu avoir ce qu'on voulait (à l'Euro ndlr). On a les yeux tournés vers la Russie, on a envie de le faire", annonce-t-il déterminé. "Il s'est passé quelque chose pendant l'Euro, on sait que ce ne sera pas facile", a ajouté un Dimitri Payet déterminé. 

Dimitri Payet sera l'invité du Club Liza, écoutez son interview en intégralités dès 20h sur RTL >

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/