5 min de lecture Équipe de France de football

Équipe de France : dans quel état de forme sont les Bleus ?

ÉCLAIRAGE - Leurs vacances terminées, les champions du monde français ont rejoint leurs clubs avant de se retrouver à Clairefontaine, lundi 3 septembre. Certains ont vite brillé en août. Pour d'autres, la fin de l'été est plus délicate.

Les Bleus à Clairefontaine le 3 septembre 2018
Les Bleus à Clairefontaine le 3 septembre 2018 Crédit : Franck FIFE / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Passées les célébrations trophée en main sur la pelouse du stade Loujniki de Moscou, dans les vestiaires, le bus, l'avion qui les a ramené à Roissy, une fois refermée la parenthèse du défilé sur les Champs-Élysées et la réception par le président de la République, ils se sont dispersés aux quatre coins de la planète.

Des photos de vacances ont bien sûr filtré, sur les réseaux sociaux ou en couverture des magazines people. Et puis, doucement, les champions du monde, se sont éloignés des écrans, ont retrouvé le chemin de leurs clubs, leur quotidien de footballeur de haut niveau.

Des 23 Bleus sacrés en Russie, un seul, finalement, a changé d'horizon, passant du Séville FC à l'AS Roma : le milieu de terrain Steven Nzonzi. Des 23 joueurs entrés dans le grand livre du sport français en Russie, ils seront 21 présents à Munich jeudi 6 septembre pour écrire le début d'un nouveau chapitre de l'histoire de l'équipe nationale masculine de football.

À lire aussi
Didier Deschamps : la tête dans les étoiles équipe de France de football
Coupe du Monde 2018 : un an après le sacre, Deschamps évoque ses souvenirs sur M6

Au forfait de Steve Mandanda s'est ajouté celui de Hugo Lloris. Conséquence, le jeune gardien du PSG Alphonse Areola (25 ans) va probablement se voir offrir sa première sélection, tandis que Benjamin Lecomte (27 ans), portier de Montpellier, entre dans la lumière.

Areola est prêt

Dans l'ombre imposante de l'Italien Gianluigi Buffon durant les premières semaines d'août, Areola a retrouvé une place de titulaire lors des deux derniers matches du PSG. Bilan : trois buts encaissés, deux de plus que Buffon, mais pas de quoi enrayer la spirale du club de la capitale. 

Lecomte, lui, débute sa cinquième saison en Ligue 1 en tant que titulaire. Numéro 40 sur le dos, il n'est en rien étranger au maintien de Montpellier la saison passée et à son bon départ cette saison (7e), après avoir s'être révélé à Lorient. En 360 minutes, il n'a été cherché le ballon au fond de ses filets qu'à trois reprises, quatre de moins que Benoît Costil, le 3ème gardien retenu par Didier Deschamps pour cette reprise.

Varane et Umtiti inquiètent moins que Rami

Et dans le cœur du jeu, où en sont les Bleus à l'heure de se frotter à l'Allemagne puis aux Pays-Bas, jeudi 6 et dimanche 9 septembre, dans le cadre de la nouvelle Ligue des nations de l'UEFA ? Revue d'effectif exhaustive, en commençant par les défenseurs centraux. En France, les dernières images renvoient à un Adil Rami commettant une énorme erreur avec l'OM face à Monaco, puis encore coupable sur le second but monégasque.

Les supporters marseillais préféreront retenir la victoire en Principauté, ceux des Bleus que "Monsieur Pamela Anderson" n'est que le quatrième choix pour deux postes aux yeux de Deschamps. Or, les deux premiers, les titulaires, n'ont pas mis longtemps à retrouver leur statut de taulier dans deux des plus grands clubs du monde : Raphaël Varane au Real Madrid, Samuel Umtiti au FC Barcelone.

Varane a repris le 15 août et joué les 120 minutes de la Supercoupe d'Europe perdue face à l'Atlético de Madrid (4-2 a.p.). Son nouvel entraîneur Julen Lopetegui l'a ensuite fait souffler avant de le réinstaller aux côtés de Sergio Ramos le 1er septembre. Aligné d'entrée et durant 90 minutes lors des deux premières journées du championnat d'Espagne, Umtiti a participé à la première heure de l'orgie catalane contre Huesca (8-2).

Quant à Presnel Kimpembe, le troisième homme du secteur, il reste sur deux matches pleins avec le PSG aux côtés de Thiago Silva, le dernier agrémenté d'une passe décisive pour Kylian Mbappé.

Pavard a retrouvé l'axe à Stuttgart

Il y a plus d'interrogations, en revanche, chez les latéraux. À gauche, Lucas Hernandez a disputé deux rencontres mais doit partager le poste avec Felipe Luiz à l'Atlético de Madrid ; sa doublure en Russie, Benjamin Mendy, lui, est affûté après cinq titularisations de suite depuis le 5 août avec Manchester City.

Héros inattendu du Mondial, Benjamin Pavard a bien participé aux deux premières journées du championnat allemand avec Stuttgart. Mais d'une part il y joue en défense centrale et non au poste de latéral droit comme sélection, et d'autre part le VFB a subi deux défaites, à Mayence et contre le Bayern à domicile. Son remplaçant en Bleu, Djibril Sidibé n'a disputé que 39 minutes en deux bouts de matches avec Monaco.

Matuidi monte en régime, Kanté et Pogba enchaînent

Au milieu, aucun problème à signaler pour la "machine" N'Golo Kanté, sur le pont dès le 11 août avec Chelsea et buteur dès la 34e minute de son match de reprise à Huddersfield. À droite ou à gauche d'un trio, "NG" a enchaîné trois autres rencontres entières. Bilan similaire pour Paul Pogba avec Manchester United, même si les résultats sont moins probants pour les Red Devils, battus deux fois en quatre journées malgré deux penaltys de "la pioche".

Repositionné à gauche de l'attaque française en Russie, Blaise Matuidi a effectué son retour avec la Juventus Turin tardivement, le 25 août, mais reste sur deux titularisations et a marqué le but de la victoire à Parme. Nzonzi n'a pas tardé à prendre ses marques à Rome : 44 minutes le 27 août, 90 le 31. Pour Corentin Tolisso, le temps de jeu ne dépasse pas les  10 minutes le 1er septembre avec le Bayern Munich.

Paillettes pour Mbappé, miettes pour Giroud

Kylian Mbappé-Antoine Griezmann-Olvier Giroud. Le trio devrait débuter en Allemagne jeudi 6 septembre. Légèrement ternie par ce carton rouge reçu à Nîmes, la reprise du premier avec le PSG a été éblouissante : doublé à Guingamp en une mi-temps, but et passe décisive pour Neymar contre Angers et encore un but pour redonner l'avantage à Paris à Nîmes.

"Grizou" est un peu moins à la fête à l'Atlético avec un but et une passe décisive en quatre apparitions (un seul match complet) depuis le 15 août et la Supercoupe d'Espagne face au Real. Comme la saison passée, Olivier Giroud doit se contenter à Chelsea du rôle de doublure d'Alvaro Morata avec au mieux 30 minutes en fin de match.

Chez les remplaçants, le talent de Florian Thauvin avec l'OM semble intact (déjà trois buts et une passe en seulement deux petits bouts de match et une heure à Nîmes). Ousmane Dembélé s'est fait une place aux côtés de Lionel Messi et Luis Suarez au Barça et lui aussi a marqué trois fois. À l'Atlético, Thomas Lemar joue beaucoup mais n'est pas encore efficace. À Lyon, Nabil Fekir a joué 12 minutes le 24 août, 90 le 31, sans peser sur les matches.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Équipe de France de football Ligue des Nations Didier Deschamps
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794655628
Équipe de France : dans quel état de forme sont les Bleus ?
Équipe de France : dans quel état de forme sont les Bleus ?
ÉCLAIRAGE - Leurs vacances terminées, les champions du monde français ont rejoint leurs clubs avant de se retrouver à Clairefontaine, lundi 3 septembre. Certains ont vite brillé en août. Pour d'autres, la fin de l'été est plus délicate.
https://www.rtl.fr/sport/football/equipe-de-france-dans-quel-etat-de-forme-sont-les-bleus-7794655628
2018-09-05 17:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KazyutfbPBHT3537tuOXwQ/330v220-2/online/image/2018/0904/7794656967_les-bleus-a-clairefontaine-le-3-septembre-2018.jpg