2 min de lecture Ligue 1 Conforama

Troyes-PSG : Paris sans soucis à 3 jours du choc face au Real

COMPTE-RENDU - Largement remanié, le PSG a gagné (2-0) son dernier match avant son 8e de finale retour de Ligue des champions face à Madrid, samedi 3 mars lors de la 28e journée de Ligue 1.

Multiplex RTL - Ligue 1
Multiplex RTL - Ligue 1 du 03 mars 2018
Crédit Média : Christian Ollivier,Pascal Praud Crédit Image : FRANCK FIFE / AFP

Et maintenant, place au Real. Le PSG, avec application et sans nouveau blessé, s'est imposé à Troyes (2-0), samedi 3 mars pour le compte de la 28e journée de Ligue 1. L'équipe d'Angel di Maria, auteur du premier but (47e), semble prête pour le choc européen de mardi 6 mars face au double tenant du titre.

En enchaînant un quatrième succès sur quatre depuis la claque reçue à Madrid (3-1) à l'aller, le PSG a prouvé dans l'Aube qu'il avait des ressources pour réaliser l'exploit sans sa star Neymar, opéré avec succès au Brésil. Di Maria, remplaçant au Santiago-Bernabeu, a encore montré que son entraîneur Unai Emery pouvait compter sur lui. L'Argentin a ouvert le score d'une subtile balle piquée, signant son 13e but en 2018 (pour 9 passes décisives).

En 11 matches sans le Brésilien, Paris en a gagné neuf, pour une seule défaite, à Lyon. Mais c'est bien la 10e victoire qui sera la plus dure à aller chercher et déterminera la suite de la saison. En attendant, le PSG maintient son rythme de croisière vers le titre de la L1, reprenant 14 points d'avance sur son dauphin Monaco, vainqueur de Bordeaux la veille (2-1).

Les "coiffeurs" assurent l'essentiel

Il sera néanmoins difficile de tirer d'autres enseignements majeurs de ce déplacement dans l'Aube pour Madrid, tant Emery a préféré reposer ses cadres, certainement échaudé par le feuilleton agité de la blessure de Neymar. Sans Edinson Cavani, Kylian Mbappé, Marquinhos, Marco Verratti, soit autant de titulaires potentiels, ni Daniel Alves, entré en cours de jeu, le technicien espagnol a opté pour un onze expérimental, offrant au jeune Christopher Nkunku, 20 ans, sa première titularisation de la saison. 

Di Maria (56e) et Adrien Rabiot (60e) sont également sortis tôt en seconde période, quand la pluie arrosait le stade de l'Aube, dans un froid à ne pas mettre ses leaders dehors. Les "coiffeurs" parisiens ont donc assuré l'essentiel, même si Di Maria (7e), Giovani Lo Celso (25e, 37e) ou Nkunku (39e) auraient pu marquer plus tôt. Mais ce dernier s'est rattrapé sur la fin (77e) pour clore le score.

Timothy Weah dans la lumière

L'après-midi a donc été plutôt bonne pour les Parisiens, et elle pourrait même revêtir d'un caractère historique : à la 78e minute, Timothy Weah, fils de l'ex-buteur maison George et actuel président du Libéria, est entré en jeu pour connaître, à 18 ans, ses premières minutes en pro. Reste au rejeton de l'ancienne légende du club entre 1992 et 1995, dont le nom n'apparaissait pas au dos de son maillot et qui a raté une belle occasion de marquer dans le temps additionnel, à écrire son histoire. Mais avant, il y a le Real...

Rendez-vous sur l'article complet pour voir ce contenu

Voir l'article complet

L1- 27e journée : résultats, programme et classement

Vendredi 2 mars :

Nice - Lille : 2-1
Monaco - Bordeaux : 2-1

Samedi 3 mars : 
Troyes - PSG : 0-2
20h00 : Amiens - Rennes
Angers - Guingamp
Metz - Toulouse
Saint-Etienne - Dijon

Dimanche 4 mars :
15h00 : Caen - Strasbourg
17h00 : Montpellier - Lyon
21h00 : Marseille - Nantes

Rendez-vous sur l'article complet pour voir ce contenu

Voir l'article complet
La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés