1 min de lecture Ligue 1

Montpellier-Marseille : l'OM concède le nul et laisse filer sa 2e place

COMPTE-RENDU - Les Marseillais, 2es avant le début de cette journée, redescendent du podium, après avoir été freinés par les Montpelliérains (1-1).

Soir de Ligue 1
Soir de Ligue 1 du 03 décembre 2017
Crédit Média : Éric Silvestro,Sylvain Charley,Bertrand Latour Crédit Image : PASCAL GUYOT / AFP

Marseille, son statut affiché de candidat au podium en fin de saison et sa série de 10 matches sans défaites (7 victoires, 3 nuls), passait un test plus sérieux à Montpellier que ne l'était celui à Metz (0-3). Tenu en échec à Montpellier (1-1), Marseille est doublé par Lyon et Monaco sur le podium, après un match émaillé de décisions arbitrales contestées, dimanche lors de la 16e journée de Ligue 1. L'OM enchaîne un 11e match de suite sans défaite, mais lâche sa seconde place conquise mercredi 29 novembre. 

Avec 32 points (+13), les Marseillais sont désormais devancés à la différence de buts par l'OL (2e, +22) et l'ASM (3e, +21). Les hommes de Rudi Garcia s'en sortent bien. Dominés, ils ont bénéficié d'un penalty contestable, transformé par Florian Thauvin (45), et Souleymane Camara s'est vu refuser le but vainqueur à la 87e minute, pour un hors-jeu de Vitorino Hilton qui a tenté une tête plongeante, mais n'a pas touché le ballon. Décidément poissard, le capitaine quarantenaire de Montpellier avait déjà vu Frank Schneider siffler un penalty contre lui pour une main pourtant nettement collée contre son ventre, sur une frappe de Morgan Sanson. 

Les Montpelliérains ont terminé le match furieux, et leur entraîneur, Michel Der Zakarian, a été exclu (90+2) pour avoir contesté les décisions. Pourtant La Paillade continue de jouer au tiers-état qui asticote les aristos : le club du défunt "Loulou" Nicollin a pris un point contre chacun des quatre premiers. Sa solide défense, toujours la meilleure de Ligue 1 (9 buts encaissés), a encore bien enquiquiné l'OM. Plus dangereux, Montpellier s'est créé plus d'occasions, comme cette frappe de Stéphane Sessegnon boxée par Steve Mandanda (9) ou ce tir d'Isaac Mbenza mal repoussé par le gardien olympien (18), jusqu'à cette frappe de Ruben Aguilar (86) ou cette tête au-dessus de Nordi Mukiele (90+4). 

Rendez-vous sur l'article complet pour voir ce contenu

Voir l'article complet

Rendez-vous sur l'article complet pour voir ce contenu

Voir l'article complet
La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés