2 min de lecture Ligue des champions

Besiktas-Monaco : l'ASM ramène un nul et voit les 8es s'éloigner

COMPTE-RENDU - Les Monégasques ont fait 1-1 sur le terrain de Besiktas mercredi 1er novembre et restent derniers de leur groupe de Ligue des champions.

Monaco a fait match nul contre le Besiktas, mercredi 1er novembre, en Ligue des Champions.
Crédit Image : OZAN KOSE / AFP

Ils sont les premiers à avoir empêché le Besiktas de prendre les 3 points en Ligue des champions cette saison. Les Monégasques devront se satisfaire de cette maigre consolation après leur match nul 1-1ramené de la bouillante Vodafone Arena d'Istanbul, mercredi 1er novembre.

Dans ce qui est sans doute leur meilleur match de C1 cette saison, et face à une équipe qui avait pris 9 points en 3 matches, l'AS Monaco devait absolument prendre des points afin d'espérer rester en vie dans une compétition dont ils sont demi-finalistes en titre. Et ils ont failli faire un braquage sur les rives du Bosphore. 

Sans Falcao, ni Djibril Sidibé, et avec un Thomas Lemar sorti très vite sur blessure, Jardim a fait de son mieux en faisant appel au vétéran Andrea Raggi, exemplaire battant et vaillant dans le couloir droit. Mais c'est Besiktas qui poussait et prenait les commandes du jeu avec plus de 60% de possession. 

L'ASM trop courte sans ses tauliers

Il a fallu attendre la 20e minute pour voir le premier tir des Monégasques, une tête de Tielemans. Jovetic remplaçait Lemar, blessé à la 25e minute, et l'ASM montrait un visage solidaire à défaut d'être flamboyant. Côté gauche, Jovetic voyait Lopes dans l'axe et adressait un caviar que le Portugais reprenait de près. Mais Adriano contrait de justesse et le gardien freinait la balle. 

Ce n'était que partie remise. Dans les arrêts de jeu de la première période, à la suite d'une récupération haute, Lopes arrivait à placer un ballon du gauche hors de portée de Fabricio. La seconde période débutait avec une pression populaire et footballistique des Turcs. Au point de faire craquer la défense monégasque. Jorge concédait un penalty sur Quaresma et Tosun transformait malgré la main de Subasic en parade.

L'ASM devait refaire le travail pour avoir une vraie chance de qualification en huitièmes de finale. Les joueurs de Jardim ont essayé, ont poussé, mais ils leur manquait trop de tauliers, surtout un Lemar à la passe et un Falcao pour forcer la décision et faire preuve d'adresse. À la toute fin de match, Baldé ratait un face à face qu'on aurait préféré voir joué par El Tigre. Monaco ramène 1 point d'Istanbul, et pas beaucoup plus d'espoir de voir le printemps européen qu'à son arrivée à Constantinople. 

Rendez-vous sur l'article complet pour voir ce contenu

Voir l'article complet
La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés