2 min de lecture Ligue des champions

Monaco-Porto : l'ASM sombre à domicile face aux Portugais

COMPTE-RENDU - Lourdement battu par le FC Porto (0-3), l'ASM se retrouve avec un seul point après la deuxième journée de Ligue des champions.

Aboubakar, le joueur de Porto, face à l'AS Monaco en Ligue des champions le 26 septembre 2017
Crédit Image : Anne-Christine POUJOULAT / AFP

La génération est différente, beaucoup de choses ont changé mais malheureusement pour Monaco, le résultat reste le même. Comme en 2004, en finale de la Ligue des champions, l'AS Monaco s'est lourdement inclinée face au FC Porto lors de cette deuxième journée sur la scène européenne (0-3).

La soirée a rapidement viré au cauchemar pour les hommes de Leonardo Jardim. Peu inspirés sur cette rencontre, ils ont bu la tasse avant de petit à petit couler face à des Portugais au jeu très direct. Le premier coup a été donné à la demi-heure de jeu. Et ce, malgré la présence exceptionnelle sur sa ligne de Diego Benaglio, le gardien remplaçant de l'ASM. S'il a réussi une première parade sur une volée de Danilo Peireira, puis un magnifique arrêt réflexe sur la reprise de Vincent Aboubakar, le portier n'a rien pu faire sur la troisième tentative de l'ancien joueur de Valenciennes et Lorient (0-1, 31e).

L'ancien pensionnaire de Ligue 1 ne s'est pas fait prier pour doubler la mise lors de la seconde période profitant d'une bonne récupération de balle de Yacine Brahimi au milieu (0-2, 69e). La messe était déjà dite. La tentative de Radamel Falcao, qui a trouvé la transversale sur un centre de Rony Lopes, n'étant qu'une simple lueur d'espoir dans une soirée assez terne pour des Rouges et Blancs totalement muselés par les hommes de Sergio Conceiçao.

L'ASM devra rebondir face à Besiktas

Et les Portugais ne se sont pas priés pour alourdir encore un peu plus le score en toute fin de match sur un cafouillage peu commun en pleine surface malgré, une nouvelle fois, deux parades de la part de Diego Benaglio. Mais Miguel Layun n'a, lui, pas manqué sa cible pour enfoncer encore un peu plus les Monégasques (0-3, 89e).  

Le club de la principauté se retrouve avec un seul point après la deuxième journée de Ligue des champions dans son groupe G, dominé par Besikstas (6 pts) et Porto (3 pts). Le champion de France en titre, pourtant brillant à Lille en Ligue 1 (4-0), va devoir resserrer au plus vite ses rangs s'il veut espérer poursuivre sa route en C1.

Rendez-vous sur l'article complet pour voir ce contenu

Voir l'article complet
La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés