1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. CAN 2017 : la Tunisie met l'Algérie dans de sales draps
2 min de lecture

CAN 2017 : la Tunisie met l'Algérie dans de sales draps

COMPTE-RENDU - La Tunisie a battu l'Algérie 2-1 jeudi 19 janvier lors de la deuxième journée du groupe B de la CAN 2017.

Le défenseur de Rennes Ramy Bensebaini avec l'Algérie en janvier 2017
Le défenseur de Rennes Ramy Bensebaini avec l'Algérie en janvier 2017
Crédit : KHALED DESOUKI / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Une douche froide pour l'un des favoris de cette CAN 2017. L'Algérie, demi-finaliste de la dernière édition et qui arrivait avec une équipe à gros potentiel offensif, a été trahie par son point faible pointé depuis plusieurs mois, sa défense. Face à une Tunisie bien organisée et qui a su dérouler son style sobre et efficace, "El Khadra" s'est montrée globalement brouillonne et avec des initiatives décousues, la défaite 2-1 devenant au fil des minutes méritée. 

L'escouade offensive flamboyante qui enflammait la phase de qualification sous les ordres de Christian Gourcuff paraît loin. Le Breton s'en est allé et les Fennecs ont sombré depuis dans une crise du jeu et des résultats. Pourtant, c'est le portier tunisien Mathlouthi qui a dû s'employer en premier sur une tête à bout portant de Slimani (5e). À la 23e, Mahrez obligeait encore le gardien totémique de la Tunisie à un bel arrêt. 

La Tunisie réaliste, l'Algérie désordonnée

Le Ballon d'Or africain et sauveur de l'Algérie face au Zimbabwe disparaissait du trafic et la Tunisie éteignait les velléités maladroites des Fennecs. À la pause, les Aigles de Carthage n'avaient inquiété Asselah qu'une fois par Akaichi. Mais le retour des vestiaires allait être explosif pour les Algériens. À la suite d'une belle combinaison sur une touche, Msakni centrait et voyait Aïssa Mandi détourner la balle dans les filets du gardien de la JS Kabylie. 

Un gros coup sur la tête de l'Algérie et un coup parfait pour la Tunisie qui pouvait alors attendre un contre. Une stratégie payante puisque sur un coup-franc de Ghezzal dégagé par la Tunisie, Ghoulam tentait de remettre la balle de la tête sur son gardien mais ratait son geste, lançant Khazri vers le but. Le défenseur du Napoli faisait faute ensuite dans la surface et provoquait un penalty, transformé par Sliti. 

À lire aussi

Une catastrophe pour l'Algérie mise au bord du gouffre d'une élimination. Les Fennecs tentaient de revenir mais les lacunes de leur jeu collectif, aperçues depuis plusieurs mois, n'allaient pas s'améliorer d'un coup. L'absence de Soudani sur blessure et la non sélection de Feghouli par le sélectionneur Georges Leekens pesaient lourd au moment de tenter de pousser pour revenir. Sofiane Hanni réussissait le but du 2-1 dans le temps additionnel mais il était trop tard. 

Désormais obligée de gagner lundi 23 janvier face au Sénégal et de miser sur certains résultats de ses adversaires pour se qualifier, l'Algérie va vivre quelques jours tendus et sous l'extrême pression médiatique et populaire d'un pays capable d'aimer à la folie mais aussi de brûler ceux qu'il a adorés.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/