2 min de lecture Nabil Fekir

DIAPORAMA - Avant Fekir, Messi, Ronaldo, Icardi ont exhibé leur maillot

Comme le capitaine lyonnais lors du derby à Saint-Étienne, dimanche 5 novembre, les Argentins et le Portugais ont présenté leur maillot au public adverse.

L'Argentin Lionel Messi sur la pelouse du stade Santiago Bernabeu le 23 avril 2017
Crédit Image : OSCAR DEL POZO / AFP
Voir la suite

Le geste va-t-il devenir une habitude ? Auteur de son deuxième but personnel et du cinquième de Lyon lors de la victoire historique des Gones à Saint-Étienne (0-5), dimanche 5 novembre, Nabil Fekir s'est aussitôt délesté de son maillot pour le brandir au pied du kop sud du stade Geoffroy-Guichard. La provocation a entraîné un envahissement de terrain de nombreux supporters des Verts, puis une interruption de près de 30 minutes.

Le capitaine lyonnais n'est pas revenu sur la pelouse pour disputer les cinq dernières minutes, son entraîneur Bruno Génésio préférant ne pas ajouter de l'huile sur le feu en, le remplaçant par Jordan Ferri. S'il a concédé que la célébration n'était "peut-être pas à faire", le joueur de 24 ans ne la regrette pas pour autant. "Comme je dis, ça reste du football", estime-t-il.

De la provocation de Nabil ? Il faut demander à Messi qui a fait la même à Bernabeu

Anthony Lopes, gardien de Lyon
Partager la citation

"De la provocation de Nabil ?, s'est pour sa part interrogé le gardien de l'OL Anthony Lopes. Il faut demander à Messi qui a fait la même à Bernabeu". L'Argentin a en effet été le premier à se livrer à cette "mode" en 2017, le 23 avril dernier, lors d'un Clasico à Santiago Bernabeu. Auteur du but de la victoire (3-2) du Barça sur la pelouse du Real, l'Argentin n'a pas hésité à prendre un carton jaune en enlevant sa tunique, sans entraîner pour autant un envahissement de terrain.

Réponse du berger à la bergère le 13 août dernier lors de la finale aller de la Super Coupe d'Espagne : Cristiano Ronaldo torse nu après le but du 2-1 (3-1) score final. Sauf que deux minutes plus tard, le Portugais écope d'un deuxième carton jaune pour simulation. Sa suspension est élargie à cinq matches pour avoir bousculé l'arbitre.

Dernier exemple en date de maillot retiré et exhibé devant les supporters adverses : le 15 octobre, l'attaquant argentin de l'Inter Mauro Icardi signe un triplé face à l'AC Milan (3-2) lors de la 8e journée de Serie A. Qui sera le prochain ?

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés