2 min de lecture Michel Platini

"Démission" ou pas : Sepp Blatter joue sur les mots

Le président de la FIFA, qui a récemment annoncé son départ après le scandale de corruption, refuse toujours le mot de "démission".

Sepp Blatter au siège de la FIFA à Zurich le 30 mai 2015.
Sepp Blatter au siège de la FIFA à Zurich le 30 mai 2015. Crédit : FABRICE COFFRINI / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le patron du football mondial préfère insister sur le fait qu'il est encore en poste. Il refuse d'ailleurs d'évoquer ses potentiels successeurs, au premier rang desquels Michel Platini.  Dans un entretien ce samedi 27 juin au journal suisse Walliser Bote ("Le Messager valaisan"), Sepp Blatter affirme qu'il n'est "pas un candidat" à sa succession, "mais le président élu" de la FIFA. Il répondait ainsi à une question sur une éventuelle nouvelle candidature de sa part au poste de président, lors du prochain congrès extraordinaire de l'organisation. 

Pour rappel, le 2 juin, quatre jours après sa réélection pour un cinquième mandat à la présidence de la FIFA, Sepp Blatter annonçait qu'il renonçait à la présidence. "Je remettrai mon mandat à disposition lors d'un congrès électif extraordinaire. Cette décision prendra effet le plus tôt possible, à savoir à la date à laquelle un nouveau président pourra être choisi par le congrès de la FIFA pour me succéder", avait-il alors déclaré mot pour mot, sans prononcer le mot de démission.

La décision de mon départ est (...) une libération

Sepp Blatter
Partager la citation

Interrogé par le Walliser Bote sur ce qu'il va faire après son départ, Blatter répond qu'il "n'y pense pas trop pour l'instant", mais qu'il "ne se fait pas de souci" à ce sujet. Il assure même : "La décision de mon départ est tout à fait une libération, pour la FIFA et pour moi-même"

Platini candidat ? Blatter n'est pas "devin"

Concernant le prochain congrès électif extraordinaire, annoncé entre décembre 2015 et mars 2016, Sepp Blatter table plutôt pour début 2016. "C'est une date réaliste" selon lui - sachant qu'il y a déjà le championnat du monde des clubs entre les 10 et 20 décembre au Japon. Sepp Blatter précise par ailleurs que les candidats à la présidence devront avoir postulé au plus tard 4 mois avant le congrès. 

À lire aussi
football
Les causes de la mort du gardien de but Christophe Revault révélées

Interrogé sur une éventuelle candidature de Michel Platini, Sepp Blatter répond ne pas être "devin" : "C'est à lui qu'il faut poser la question". Sepp Blatter assure encore que, "jusqu'à son dernier jour de travail", il entend consacrer toutes "ses forces pour conduire le bateau jusqu'à bon port". 

Interrogé sur les critiques des médias anglais et allemands à son encontre, il juge que ces "déclarations, articles et commentaires de 'spécialistes' auraient été qualifiés d'antijeu sur le terrain de football, et punis d'un carton jaune, voire rouge". Sepp Blatter assure enfin que le tournoi qui porte son nom, prévu à Ulrichen en Suisse le 22 août, aura bien lieu. "Je peux vous rassurer (..) De même, la Fête nationale suisse, le 1er août, n'est pas annulée", ironise-t-il pour conclure l'entretien.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Michel Platini Sepp Blatter Corruption à la FIFA
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants