1 min de lecture Sport

Coupes du Monde 2018 et 2022 : les réactions

La FIFA a désigné jeudi la Russie pour accueillir la Coupe du Monde 2018 et le Qatar pour l'édition de 2022. Retrouvez ici toutes les réactions à cette décision surprise.

Le trophée Jules Rimet, celui de la Coupe du Monde
Le trophée Jules Rimet, celui de la Coupe du Monde Crédit : AFP/M. Brandt
Micro RTL
La rédaction de RTL et Le Service des Sports

"Le président de la Fifa est heureux, car il est question de développement du football", a réagi d'emblée Joseph Blatter, parlant de lui à la troisième personne.

"J'avais promis aux membres du comité exécutif (de la Fifa) que si la décision était favorable à la Russie, j'irais sans faute (à Zurich) pour les remercier et parler de nos projets concernant la préparation de la Coupe du monde", a déclaré Le Premier ministre russe Vladimir Poutine après l'annonce de la désignation. "La Russie aime le football et le pays a tout ce qu'il faut pour que le Mondial-2018 se déroule au meilleur niveau", a ajouté M. Poutine, soulignant que cette décision honorait le pays. 

David Beckham (ambassadeur de la candidature de l'Angleterre sur BBC Radio Five):
"Nous avons fait tout ce qui était possible, notre candidature ne pouvait pas être meilleure. C'est décevant, mais félicitations à la Russie et au Qatar. Ce sont des pays importants et je suis sûr que la Fifa en sera fière." 
  
Hugh Robertson (ministre britannique des Sports): "Nous avons encouragé (la Fifa) à voter pour des raisons liées au football. Pour le moment, je ne comprends pas et la seule explication possible est celle qu'a donnée Sepp Blatter en annonçant la décision, c'est-à-dire la volonté d'amener le football vers de nouveaux territoires." 
  
David Dein (membre du Comité de candidature anglais, ancien vice-président d'Arsenal): "Je ne sais pas trop comment ça marche, tout ce que je peux dire c'est que parfois dans la vie -on l'a vu très souvent dans des matches de football- ce n'est pas forcément la meilleure équipe qui gagne." 
  
Dmitry Chernyshenko (président du Comité d'organisation des JO d'hiver 2014): "Nous sommes ravis que la Russie ait été choisie pour l'organisation de la Coupe du monde 2018 de football et félicitons à nos partenaires du Comité de candidature Russie 2018. Après la victoire de 2007 pour Sotchi-2014, ce résultat (pour le Mondial-2018) est un nouveau signe de la transformation qui s'opère dans la Russie moderne et de notre enthousiasme à accueillir le monde dans notre pays et dans la ville de Sotchi. Un héritage direct des JO d'hiver à Sotchi sera le stade principal qui sera utilisé pour les cérémonies d'ouverture et de clôture, et accueillera donc aussi des matches du Mondial-2018." 
 
Marc Wilmots (ancien international belge de football): "Le sport a perdu. Ces deux désignations démontrent que la Fifa n'a absolument pas tenu compte des critères sportifs. Je me souviens du Mondial aux Etats-Unis où l'on nous avait fait jouer à Orlando à midi par 42 degrés à l'ombre. C'était impossible de courir. Ce sera la même chose au Qatar. On joue avec la santé des footballeurs et on ne tient pas compte de l'intérêt sportif. On me dit que les stades seront climatisés. Du football dans des bulles réfrigérées..."

Barack Obama a qualifié jeudi de "mauvaise décision" l'attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar plutôt qu'aux Etats-Unis. "Je pense que c'est une mauvaise décision", a-t-il dit à la presse qui l'interrogeait sur le choix de la Fifa.

Geoff Thomson (président du comité de candidature anglais): "Je n'arrive pas à croire ce qui s'est passé et je suis naturellement très, très déçu. Les voix qui nous étaient promises ne se sont pas matérialisées. Je n'aurais jamais imaginé que nous puissions sortir au premier tour". 

Ruud Gullit (ancien joueur néerlandais, président de la candidature belgo-néerlandaise, sur la chaîne de télévision publique néerlandaise NOS) : "Naturellement, c'est râlant. Mais je trouve que nous avons déposé une bonne candidature. Je trouve également que notre présentation tenait la route, nous avons reçu beaucoup de compliments à son sujet. Mais c'était inutile, cela veut dire que le comité ne trouvait pas notre candidature assez bonne." 
  
Guus Hiddink (ancien entraîneur national, entre autres, des Pays-Bas et de la Russie, ambassadeur de la candidature belgo-néerlandaise, sur NOS) : "Décevant! Mais d'un autre côté avec mon passé (...) si quelqu'un doit être premier, alors je trouve que la Russie est un bon choix". 

WEB-Russie2018Qatar2022

Lire la suite
Sport Football Mondial 2014 au Brésil
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7640389708
Coupes du Monde 2018 et 2022 : les réactions
Coupes du Monde 2018 et 2022 : les réactions
La FIFA a désigné jeudi la Russie pour accueillir la Coupe du Monde 2018 et le Qatar pour l'édition de 2022. Retrouvez ici toutes les réactions à cette décision surprise.
https://www.rtl.fr/sport/football/coupes-du-monde-2018-et-2022-les-reactions-7640389708
2010-12-02 18:28:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/hxzaGc7QnccZMvUsyawgFg/330v220-2/online/image/2010/1202/7640331669_le-trophee-jules-rimet-celui-de-la-coupe-du-monde.jpg