1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Coupe du monde féminine : Laura Georges sur les traces de Lilian Thuram
2 min de lecture

Coupe du monde féminine : Laura Georges sur les traces de Lilian Thuram

REPLAY - À l'approche de la Coupe du monde féminine, "Femmes de foot" interroge les joueuses de l'équipe de France. Laura Georges se prête au jeu des confessions pour "RTL".

Laura Georges est décidée à faire un grand Mondial avec les Bleues
Laura Georges est décidée à faire un grand Mondial avec les Bleues
Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
"Femmes de foot" avec Laura Georges
02:54
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani

"J'ai grandi dans le parc du château de Versailles". C'est ainsi que Laura Georges explique simplement l'environnement dans lequel elle a appris à jouer au football. Fille et sœur de footballeurs, elle jouait souvent dans les jardins de la demeure de Louis XIV où son père était agent de sécurité. Baignée dans la balle depuis son plus jeune âge, la native des Yvelines allait fatalement finir dans le plus grand club francilien. 

"Une fille qui jouait au Paris Saint-Germain m'a dit 'ce serait bien que tu puisses faire des essais au Paris Saint-Germain'. Alors un an plus tard je suis allée faire des tests, et ça m'a plu", explique simplement Laura Georges à RTL. C'est ainsi que l'aventure a commencé, avec un passage classique par l'Institut national du football (INF) à Clairefontaine. Une pépinière de talents où les futures stars côtoient leurs idoles de l'équipe de France. 

Les gens aiment vraiment notre équipe

Laura Georges

 Et c'est à ce même INF que la défenseure aux 150 sélections a rencontré le Lilian Thuram. Chargée de récupérer des autographes pour ses coéquipière, elle a vu arriver vers elle "monsieur Thuram". "Il m'a dit 'non c'est pas monsieur Thuram c'est Lilian'. Il m'a dit "la prochaine fois je ferai passer mon maillot'. Plus tard il m'avait offert son maillot de Croatie-France. À partir de là on est toujours restés en contact", confie la joueuse du PSG. 

Proche des jeunes pousses fédérales, l'ancien défenseur de Parme, de la Juventus et du Barça est devenu un modèle pour Laura Georges au point qu'elle se dise "si un jour je grandis en tant que joueuse je veux être quelqu'un qui soit  aussi simple que lui". Mission accomplie pour celle qui ne refuse jamais une sollicitation de fans. 

À lire aussi

Désormais pilier des Bleues, ce roc défensif apprécie l’engouement croissant du public pour la sélection féminine. "Les gens aiment vraiment notre équipe. Et puis il y avait un sondage qui m'avait interpellée cette année, qui disait que l'équipe de France féminine était l'équipe que les Français aimaient le plus supporter". Et ils le feront encore plus lors du Mondial canadien (du 6 juin au 5 juillet).

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/