1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Coupe du monde féminine : Jessica Houara, de secrétaire médicale à l'équipe de France
1 min de lecture

Coupe du monde féminine : Jessica Houara, de secrétaire médicale à l'équipe de France

REPLAY - À l'approche de la Coupe du monde féminine, "Femmes de foot" interroge les joueuses de l'équipe de France. Jessica Houara, latérale du PSG, raconte son parcours hors du commun.

Jessica Houara avec les Bleues face au Japon
Jessica Houara avec les Bleues face au Japon
Crédit : JOSE MANUEL RIBEIRO / AFP
"Femmes de foot" avec Jessica Houara
02:32
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani

L'équipe de France de football féminin va bientôt débuter l'une des compétitions les plus importantes de son histoirela Coupe du monde au Canada (6 juin-5 juillet). Parmi les favorites à la victoire finale, elle comptera sur ses joueuses désormais rodées au haut niveau pour tenter de décrocher le Graal. Et pour y parvenir, Philippe Bergeroo le sélectionneur pourra s'appuyer sur Jessica Houara, sa latérale qui évolue au PSG. 

Pour RTL, elle est revenue sur son parcours atypique qui l'aura menée au sommet du football. Tout à commencé très jeune, quand Jessica savais à peine marcher et qu'elle demandait déjà un "billon". "Je demandais pas un ballon mais un billon. J'avais un à peine an et je courais avec un billon", raconte-t-elle. 

Jouer pour sa passion et pour son père

C'est donc une enfant de la balle qui suivait son frère à ses matches de football, mais aussi son père qui était entraîneur. Ce dernier, qui est décédé il y a six ans, est toujours dans les pensées de sa fille. "C'est ma force, j'essaye de faire au mieux pour qu'il soit fier. Qu'il puisse de là où il est être fier de moi", confie-t-elle. Une force dans laquelle elle a puisé sa détermination à devenir professionnelle, soutenue par sa mère. 

Car le choix n'était pas simple pour Jessica Houara, alors secrétaire médicale. "Je quittais un travail ou j'avais un avenir", explique-t-elle. Et c'est donc sa mère qui a su trouver les mots pour lui faire franchir le pas. "Tu as fait des concessions énormes (…) vis ton rêve à fond". Le rêve de l'Angevine du Paris Saint-Germain finaliste de la Ligue des champions est désormais de briller avec les Bleues, mais elle refuse d'endosser le costume de favori. Car pour cette adepte du mérite, "tant qu'on n'a rien gagné je pense qu'on est encore outsider". 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/