2 min de lecture Coupe du Monde

Coupe du Monde 2018 : "Sentir le jeu, mon kiff dans l'arbitrage", explique Turpin

INVITÉ RTL - Clément Turpin, 35 ans, représentera l'arbitrage français au Mondial en Russie, avec ses assistants Nicolas Danos et Cyril Gringore. Il explique sa vision du rôle.

Marc-Olivier Fogiel L'Entretien du jour Marc-Olivier Fogiel
>
Coupe du Monde 2018 : "Sentir le jeu, mon kiff dans l'arbitrage", explique Turpin Crédit Image : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Il y a quatre ans, au Brésil, aucun arbitre français n'avait été retenu pour officier durant la Coupe du Monde. Ce ne sera pas le cas pour la deuxième fois de suite en Russie. Clément Turpin, 35 ans, déjà présent à l'Euro 2016 en France, arbitrera au moins une rencontre avec ses assistants avec Nicolas Danos et Cyril Gringore.

"C'est une vraie fierté, à la fois individuelle mais aussi collective, que je partage avec les 25.000 arbitres de France", explique "l'homme en noir" à 16 jours du début de la compétition. "C'est une vraie fierté, croyez moi, de pouvoir représenter notre arbitrage national (...) Ça vient récompenser deux ans de travail. On s'était fixé cet objectif à la sortie de l'Euro".

Comment devient-on l'un des arbitres les plus reconnus au monde ? Pour Clément Turpin, tout a débuté au club de Montceau-les-Mines. "Un jour, un dirigeant du club m'a dit : 'tu arbitres tes petits depuis six-sept mois, ça à l'air de te plaire, est-ce que tu ne veux pas officialiser l'affaire ?' Pourquoi pas, tentons, lui ai-je répondu. Je crois qu'à ce moment-là, j'ai pris sans doute l'une des plus belles décisions de ma vie".

À lire aussi
Didier Quillot, invité de RTL le 19 juillet 2018. Coupe du Monde
Équipe de France : Didier Quillot se dit "choqué" par les remarques racistes

Je crois beaucoup à la capacité à sentir le jeu

Clément Turpin
Partager la citation

Aujourd'hui, comment conçoit-il son métier ? Qu'est-ce qui fait la réussite d'un arbitre de football ? "Je crois beaucoup à la capacité à sentir le jeu, à s'adapter au contexte, à l'émotion du joueur pour trouver la juste posture, la juste décision. C'est un vrai un défi. C'est ça mon kiff dans l'arbitrage, c'est pas de siffler des coups francs, des penaltys ou mettre des cartons".

Quant à la critique, il y est "habitué, malheureusement (...) Moi j'en ai absolument pas peur, ça fait partie du métier. Simplement, je demande à ce qu'il y ait certaines limites qui ne soient pas franchies". L'assistance vidéo, enfin. "C'est un vrai plus, estime-t-il, un outil qui va permettre d'éliminer les erreurs qui sont claires et manifestes. Donc là-dessus ça va amener un peu de justice sur le terrain et je crois que c'est une très bonne chose".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe du Monde Arbitrage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793576320
Coupe du Monde 2018 : "Sentir le jeu, mon kiff dans l'arbitrage", explique Turpin
Coupe du Monde 2018 : "Sentir le jeu, mon kiff dans l'arbitrage", explique Turpin
INVITÉ RTL - Clément Turpin, 35 ans, représentera l'arbitrage français au Mondial en Russie, avec ses assistants Nicolas Danos et Cyril Gringore. Il explique sa vision du rôle.
https://www.rtl.fr/sport/football/coupe-du-monde-2018-sentir-le-jeu-mon-kiff-dans-l-arbitrage-explique-clement-turpin-7793576320
2018-05-29 19:55:19
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Nx9EaHJbP-1S8m-YKBLf_A/330v220-2/online/image/2018/0330/7792836995_l-arbitre-clement-turpin-le-28-mai-2017-a-lorient.jpg