1 min de lecture Coupe du Monde

Coupe du Monde 2018 : les meilleurs et les pires tirages possibles pour les Bleus

ÉCLAIRAGE - Avec la qualification du Pérou, les 32 participants du Mondial 2018 et les quatre chapeaux pour le tirage au sort de la phase de groupes, le 1er décembre, sont connus.

L'Allemand Oliver Bierhoff lors du tirage au sort des éliminatoires de la zone Europe en juillet 2015
L'Allemand Oliver Bierhoff lors du tirage au sort des éliminatoires de la zone Europe en juillet 2015 Crédit : KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

France-Espagne-Égypte-Japon ou France-Pérou-Iran-Panama ? Voici deux des tirages possibles pour les Bleus à Moscou le vendredi 1er décembre. Dans le premier cas, l'un des pires possibles (avec France-Uruguay ou Colombie-Suède-Nigeria ou Maroc), la route vers les 8es de finale serait semée d’embûches. Dans le second, l'un des meilleurs, la bande de Didier Deschamps n'aurait a priori pas trop de soucis à se faire pour terminer dans les deux premiers.

Tête de série pour ce tirage de la phase de groupes en tant que 7e nation au classement FIFA du 16 octobre dernier, celui retenu pour la composition des quatre chapeaux, la France ne pourra pas tomber sur la Russie (pays hôte), l'Allemagne, le Brésil, le Portugal, l'Argentine, la Belgique et la Pologne, les autres pays du chapeau 1.

Dans le chapeau 2 figurent l'épouvantail espagnol, le Pérou, la Suisse, l'Angleterre, la Colombie, le Mexique, l'Uruguay et la Croatie. Le chapeau 3 est composé du Danemark, de l'Islande, du Costa Rica, de la Suède, de la Tunisie, de l'Égypte, du Sénégal et de l'ran, le 4 de la Serbie, du Nigéria, de l'Australie, du Japon, du Maroc, du Panama, de la Corée du Sud et de l'Arabie Saoudite.

Deux nations européennes par groupe au maximum

Les nations d'une même zone géographique ne peuvent se retrouver dans le même groupe, sauf celles de la zone Europe, au nombre de 14. Dans six des huit groupes, elles seront deux au maximum. C'est pourquoi la France ne peut pas tomber sur l'Espagne (ou l'Angleterre) et la Suède en même temps.

À lire aussi
Les États-Unis ont été battus par l'Australie (98-94) ce samedi 24 août Australie
Basket : les États-Unis perdent leur premier match depuis 2006

Outre le Pérou, la Suisse (comme en 2004, 2006, 2014 et 2016) semble bonne à prendre dans le chapeau 2. Le Costa Rica, et dans une moindre mesure l'Islande (1re participation) sont sans doute les moins armés dans le chapeau 3. Sûr que Didier Deschamps verrait d'un bon œil des retrouvailles avec l'Arabie Saoudite 20 ans après le triomphe de 1998.

Les quatre chapeaux pour le tirage au sort des groupes du Mondial 2018
Les quatre chapeaux pour le tirage au sort des groupes du Mondial 2018 Crédit : Laurence SAUBADU, Vincent LEFAI, Sébastien CASTERAN / AFP
Carte des 32 pays qualifiés pour le Mondial 2018
Carte des 32 pays qualifiés pour le Mondial 2018 Crédit : S. Ramis / J. Storey, Laurence SAUBADU, Vincent LEFAI, Paz PIZARRO, Stephan TWAROG / AFP
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe du Monde Équipe de France de football Didier Deschamps
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790991145
Coupe du Monde 2018 : les meilleurs et les pires tirages possibles pour les Bleus
Coupe du Monde 2018 : les meilleurs et les pires tirages possibles pour les Bleus
ÉCLAIRAGE - Avec la qualification du Pérou, les 32 participants du Mondial 2018 et les quatre chapeaux pour le tirage au sort de la phase de groupes, le 1er décembre, sont connus.
https://www.rtl.fr/sport/football/coupe-du-monde-2018-qualification-france-7790991145
2017-11-16 14:53:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/HKNxgug8E_UBCdGsOyvwjw/330v220-2/online/image/2017/1116/7790991226_l-allemand-oliver-bierhoff-lors-du-tirage-au-sort-des-eliminatoires-de-la-zone-europe-en-juillet-2015.jpg